L'ancien

« Il est assis contre son arbre, sec et desséché. Seul l'oeil brille encore, vif, brûlant, intelligent. Un enfant passe, s'arrête, échange quelques mots, empoche un billet et s'en va. Quelques minutes passent. Il revient, tend un paquet de cigarettes à l'ancien et repart.

Un bus s'arrête, quelques voyageurs descendent, le temps d'une photo, remontent.

 

l'ancien - douz

Les anciens, un matin comme les autres, sur la place de Douz © Bob Schalkwijk

 

L'enfant revient, étonné :

Papi, pourquoi font-ils des milliers de kilomètres pour te prendre en photo ? Ils n'ont pas de grand-pères ?

Le grand-père, amusé :

Si, mais souvent, ils oublient de les voir.

L'enfant :

Comment tu sais ?

Le grand-père :

Je sais. »

 

 

Cette histoire, tirée d'un livre, n'est peut-être pas vraie. Mais elle pourrait l'être.

Cette histoire ne se passe peut-être pas en Tunisie. Mais ça pourrait l'être.

Peu importe, l'essentiel est son message.

 

En ce début d'année, je vous souhaite 365 jours de bonheur, de petites et grandes joies, de rires, de douceurs, de partages, de temps, de rêves, de projets, d'essentiel…

 

Laissez un p'tit mot !