Lac salé : les chotts du sud tunisien en images

Il y a le Sud, il y a le Nord. La région des chotts coupe la Tunisie littéralement en deux, sur plus de 350 km, entre la frontière algérienne et Gabès.

Trois chotts dont le plus grand, le chott el Jerid, lac salé séparant le Jerid du Nefzaoua, a toujours été sujet de mystères et de légendes…

 

Un chott, un lac salé

lac salé chott el jerid

Un chott est une immense étendue salée, mélange d’argiles, de sels et de gypse où rien ne pousse. Sous sa croûte blanche ou ocre, des nappes d’eau souterraine plus ou moins profondes…

« Pour se rendre de Nefzaoua au canton de Qastiliya, il faut traverser un terrain marécageux dans lequel on a dressé des poutres pour indiquer le chemin. Les voyageurs qui veulent suivre cette route prennent des guides chez les Beni-Moulît, tribu nomade qui campe de ce côté-là. Celui qui s’écarte de la route, soit à droite, soit à gauche, s’enfonce dans une terre mouvante qui, par sa molle consistance, ressemble à du savon liquide. Il est arrivé à des compagnies de voyageurs, et même à des armées, d’y périr sans laisser aucune trace de leur existence. »

Description de l’Afrique septentrionale de Al-Bakrî, géographe et historien du XIème siècle

 

Une mer intérieure où l’horizon disparait…

Lors des hivers pluvieux, ce lac salé se transforme parfois en une mer intérieure des plus étonnantes où l’horizon disparait. Un spectacle que seules les montagnes arrêtent.

lac salé horizon

lac salé horizon

 

Un désert blanc comme la banquise…

Quand l’eau se retire peu à peu, laissant apparaître une surface salée d’un blanc étincelant, on pourrait presque croire être sur la banquise.

lac salé banquise

chott el djerid | escapade tunisie

 

Un lac asséché…

En saison chaude, les différents apports d’eau ne résistent pas à la chaleur des rayons du soleil sur une telle surface plane et l’évaporation rend rapidement aux chotts leur visage craquelant. Un visage parfois blanc sous les sels cristallisés. Un visage parfois ocre sous les vents de sable. Une terre de mirages sous les rayons brûlants.

lac salé asséché

lac salé asséché

 

Une route au milieu du lac salé…

Le long de la route traversant le chott el Jerid, les rigoles creusées laissent apparaître des eaux aux multiples couleurs : bleues, vertes, mais aussi rouges, roses, violettes… Couleurs changeantes au fil de la journée, mais aussi selon le côté de la route.

lac salé route

lac salé route chott el jerid

 

Un jeu de lumières…

C’est un spectacle sans cesse renouvelé, un jeu de lumière extraordinaire, tout particulièrement au lever ou coucher du soleil.
lac salé | escapade tunisie

lac salé coucher de soleil

 

Une terre belle et hostile…

Entre les pluies et la nappe d’eau superficielle proche de la surface, l’argile salée se transforme très vite en une vase extrêmement gluante. Il suffit d’y poser le pied pour comprendre qu’il vaut mieux ne pas s’y aventurer. Ni à pied, ni en voiture, et surtout pas en bus… !

bus lac salélac salé

 

Pour en savoir plus… 

—>> Lacs de sel : les énigmatiques Chotts du Sud tunisien…

 

Vos recherches :

sel rose de la Tunisie;

12 Comments

    • Merci Jean-Philippe, c’est fait pour… 🙂

  1. Bonjour Christine
    Encore de superbes photos ! Merci
    Je reviens à Douz pour le festival, j’espère te croiser cette fois ci
    Amitiés
    Sophie

    • Merci Sophie !
      Oui, j’espère qu’on arrivera à se croiser… 🙂
      Amitiés, Christine

  2. une pause émerveillé et instructive en ce premier jour de novembre maussade.
    ta prose Christine est inspirée et poétique. Bravo

    • Merci Angela, heureuse d’avoir apporté un joli grain de piment à ta journée…

  3. Bonjour Christine,
    Personnellement, je n’avais jamais vu de telles images, je te remercie beaucoup.
    Quel mélange de beauté, de dureté, de dépaysement et d’aridité, on doit presque se sentir démuni à cet endroit et en même temps ébahi.
    Merci de m’avoir présenté cela.

    • Merci Gino ! Oui, c’est un lieu où la nature est reine, à la fascinante, dure et belle. On s’y sent tout petit…

  4. excuses moi de ma longue absence de communication !! bravo pour ces magnifiques photos de chott; j’ai eu l’occasion aux fetes de noel 2012 en avoir vu lors de mon trek dans le désert aux portes de Douz … au fait Christine comment va la Tunisie aujourd’hui car les médias en France ne nous renvoient pas une belle image !! j’espère que tu démentiras cette info … Merci et BRAVO……….. Bénédicte

    • Merci pour ce petit mot Bénédicte !
      La Tunisie n’est actuellement pas au meilleur de sa forme mais elle continue vaillamment à se battre… Je lui fais confiance.

  5. Merci Christine pour ces magnifiques prises de vues du lac salé;je me souviens de mon premier passage en 4L (Renault 4) avec mon prof de SVT géologue et sa femme en Avril 1970.Nous avons passés quatre jours inoubliables sur un coin vierge ; mon second passage était avec mes collèges de la Fac des sciences en sortie d’étude quant à mon troisième passage dans le coin avec un groupe d’élèves de Hambourg était le 15/10/2000 et cela pour trois jours ; mon dernier passage par la vers Ksar Ghilane pour trois jours accompagné cette fois par ma petite famille était le 19/10/2011 et à chaque fois le paysage me fascine de plus en plus…..Merci Christine d’avoir présenter ce paysage de mon Sud Tunisien à toutes et tous qui n’ont pas eu l’occasion de passer par là ……

    • Merci Si Abdelmajid. Vous avez découvert le Chott el Jerid bien avant moi…
      Oui, il offre des paysages vraiment fascinants, toujours différents. Je ne m’en lasse pas…

Laissez un p'tit mot !