L’art de marchander en Tunisie

Si vous avez prévu un voyage en Tunisie, vous comptez certainement rapporter des cadeaux… à bon prix, et surtout sans vous faire arnaquer. Pour cela, il vous faudra marchander… Marchander est tout un art en Tunisie – comme dans beaucoup d’autres pays d’ailleurs !

Voici 5 trucs et astuces pour marchander comme un pro !

l'art de marchander en tunisie

1. Des prix à la tête du client

Dans un concept de justice sociale, il est d’usage, dans un pays musulman, que chacun paie selon ses moyens. Un prix plus élevé pour les riches permet de proposer des prix plus adaptés aux personnes pauvres. C’est un peu le principe ancien des impôts !

En tant qu’occidental, nous sommes forcément riches aux yeux des Tunisiens, même si ce n’est pas le cas.

Ne vous fatiguez pas à expliquer la différence du niveau de vie. Un petit revenu dans notre pays reste un gros revenu pour la Tunisie. Cela suffit à entretenir le mythe, savamment relayé par les Tunisiens de l’étranger – aussi considérés comme riches.

Le même principe s’applique également pour les Tunisiens de Tunisie, et tout étranger. Pas de jaloux !

2. Comment passer pour un touriste plein aux as

  • Entrer dans la boutique sans saluer le marchand
  • Considérer le marchand comme un simple vendeur, juste bon à vous renseigner sur les prix
  • S’offusquer du prix d’un air dédaigneux
  • Critiquer la marchandise
  • Considérer le marchandage comme un rapport de force
  • Hausser le ton pour faire baisser les prix
  • Quitter la boutique en râlant : « De toute façon, les Tunisiens sont tous des voleurs !« 

3. Comment passer pour un honnête voyageur désirant un bon prix

  • Entrez dans la boutique en saluant le marchand avec le sourire.
  • Prenez contact avec courtoisie et attention avec votre interlocuteur. Parlez de tout et de rien. Prenez le temps.
  • Intéressez-vous aux différentes marchandises, avant de vous arrêter sur l’objet que vous souhaitez acheter.
  • Laisser le marchand annoncer le prix avant d’annoncer le vôtre. Plus son prix est haut, plus le vôtre doit être bas.
  • Le marchandage est un jeu, un contact entre 2 personnes, pas un rapport de force. Restez calme, courtois. Gardez le sourire et ajoutez-y une pointe d’humour.
  • Acceptez le thé si on vous le propose. Profitez de cet intermède pour vous intéresser – réellement –  à votre interlocuteur, à sa famille, à sa vie.
  • Reprenez ensuite le marchandage jusqu’à ce que chacun soit satisfait du prix. N’hésitez pas à feindre de partir.
  • Ne payez pas avec un gros billet ! Prévoyez de la monnaie pour éviter de montrer que vous aviez largement de quoi payer plus cher.

Plus qu’un objet à bon prix, vous ramènerez avec vous également de bons souvenirs…

4. Gardez à l’esprit la démarche du commerce équitable

Si marchander permet de ne pas vous faire arnaquer, il ne s’agit pas non plus d’arnaquer le marchand !

Oui, en marchandant, vous pouvez obtenir des prix très bas. Parfois même, le marchand vendra à perte, parce que ce jour-là, il avait absolument besoin d’argent. Pour nourrir sa famille, pour un examen médical, pour acheter les livres scolaires…

Pensez-y avant de continuer à faire baisser le prix juste pour le plaisir de faire baisser le prix…

« Le prix juste est celui du marchand divisé par trois« , dit-on

A mon avis, il n’y a aucune règle. Il est évident que dans les hautes zones touristiques comme Djerba et Hammamet, les prix seront surgonflés. Cependant, ce n’est  pas du tout la même chose à Douz par exemple !

Quand je m’y suis installée, les prix étaient juste augmentés de quelques dinars. Maintenant que le marché hebdomadaire de Douz fait partie des circuits touristiques, certains marchands se sont adaptés à ce marchandage extrême que les touristes de Hammamet ou Djerba ont apporté avec eux. D’autres ont gardé leurs petits prix de base et sont peinés de ce nouveau marchandage qui dénigre leur travail.

Ayez une idée du prix moyen avant de vous lancer dans de dures négociations

Le mieux est de noter le prix de l’objet qui vous intéresse dans un magasin d’état, où les prix sont fixes et affichés.

Vous pouvez également vous renseigner auprès de connaissances locales ou simplement visiter de nombreuses échoppes.

Tout ne se marchande pas !

Généralement, les prix sont fixes dans les magasins d’état, ceux où les prix sont affichés, les épiceries et boutiques d’alimentation…

5. Petite astuce : pour bien acheter, levez-vous tôt !

Dans les pays musulmans, la première vente du matin est sensée porter chance. Arrivez le premier pour profiter du désir accru du marchand de vendre !

Et vous, comment marchandez-vous ?

Image © epimetheus Flickr

 

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « Echanges de compétences » organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article, à combien l’évalueriez-vous sur 5 ? Cliquez sur la note de votre choix : 012345

 

Vos recherches :

que rapporter de tunisie; marchander en tunisie; comment marchander en tunisie;

7 Comments

  1. Plutot que de prendre pour départ du marchandage la moitié ou le tiers du prix , je choisis quel prix j'aurais trouvé en France pour un article ressemblant et je mets le maximum de l'enchere à un peu moins que ce prix … bon shopping

  2. Merci pour cette nouvelle "astuce" et les autres infos de votre article !

  3. mdr , franchement pro
    jolie article

  4. Très chouettes conseils.. que je retiens car je les appliquerai volontiers ailleurs, comme dans le souk d’Istanbul 🙂

    • En effet, des conseils qui ne s’appliquent pas qu’à la Tunisie…

  5. Très bons conseils, je plussoie volontiers !

    N’hésitez pas à vous intéresser vraiment au commerçant, mais aussi au produit. Même si vous remarquez qu’il n’est pas forcément d’origine locale, vous apprendrez sûrement une chose ou deux. Et si vous êtes attentif, visiblement attentif, le marchant vous proposera même un « vrai » produit local s’il vous voit être intéressé(e)… Cela m’est arrivé plusieurs fois.

    Le prix juste, c’est celui pour lequel vous auriez accepté de payer la même chose chez vous, moins les frais de transport/courtage/publicité/etc. Donc pour certains produits, c’est facilement le tiers de ce que vous auriez payé (pas en super/hypermarché qui vendent à 0 marge ou presque), mais pour d’autres à peine 10 à 20% moins cher. Soit le prix hors taxe, moins un peu encore. Ben oui, ça arrive.

    Et si vous trouvez ça trop cher, ne le prenez pas 🙂 et partez avec le sourire !

    M.

    • Merci Mark pour ces autres conseils avisés 🙂
      Le juste prix est en effet différent pour chacun, et en fonction du moment, des circonstances. Et quand c’est le juste prix à la fois pour l’acheteur et le vendeur, alors c’est vraiment le bon !

Laissez un p'tit mot !