#Charlie, vu de l’autre côté de la Méditerranée

J’avais prévu un article bien plus léger pour ce début d’année. L’actualité m’a fait changer d’avis, après bien des hésitations.

Une actualité française devenue mondiale. Le terrorisme, la liberté d’expression, la peur et la bêtise humaine n’ont pas de frontière…

Etre ou ne pas être Charlie, that is the question. Comment y répondre quand on vit de l’autre côté de la Méditerranée, dans un pays musulman… ?

 

#charlieEnsemble…

 

En Tunisie, la tragédie Charlie a été évoquée mais n’a pas fait la une des médias.
Peut-être parce que l’actualité nationale était suffisamment riche à ce moment-là.
Peut-être aussi pour ne pas attiser les tensions dans un contexte délicat.
Peut-être aussi parce qu’il n’est pas si évident, vu de l’autre côté de la Méditerranée, musulman ou pas, de se définir en tant que #jesuis ou #jenesuispas Charlie.

 

Etre ou ne pas être Charlie ?

Je me suis posée 1000 fois la question. Je n’ai pas trouvé 1 réponse.

 

  • #Jesuis, humainement, ces 12 personnes qui ont été brutalement assassinées, pour leurs idées, leurs actions, leur fonction, leur religion ou parce qu’elles étaient là au mauvais endroit et au mauvais moment.
    #Jesuis aussi les 10 personnes mortes en représailles, au Niger, simplement parce qu’elles étaient chrétiennes.
    #Jesuis tout autant les dizaines, centaines, milliers de personnes qui sont tuées, torturées, violées, chaque jour, dans l’indifférence occidentale, au nom d’une idéologie, d’une  religion, d’une démocratie, de l’humanitaire, d’un « on sait mieux que vous ce qui est bien pour vous », d’une stratégie politique.

Rien ne justifie de tuer au nom de.

 

  • Je condamne sans équivoque la barbarie de ce crime indéfendable et #jenesuispas, humainement, Charlie, pour sa face sombre, irrespectueuse et irresponsable.
    De nombreux caricatures de Charlie sont d’une grande intelligence. Celles qui ont causé tant de problèmes sont simplement bêtes et méchantes, insultantes, outrageantes.  Un « humour » qui ne me fait ni rire ni même sourire, juste destiné à choquer, ne véhiculant aucun message constructif ni ne menant à la moindre réflexion.

Ni la liberté d’expression, ni la laïcité ne justifient de blesser, d’offenser, de provoquer gratuitement et intentionnellement.

 

  • #Jesuis le Respect qui accompagne la liberté d’expression.

« Le principe de la liberté d’expression constitue un des fondements de la République. […] J’appelle donc chacun au plus grand esprit de responsabilité, de respect et de mesure pour éviter tout ce qui peut blesser les convictions d’autrui. […] Je condamne toutes les provocations manifestes, susceptibles d’attiser dangereusement les passions. » [Jacques Chirac, 08 février 2006]

 

Une liberté d’expression respectueuse ouverte à tous, tant à ceux qui sont, qu’à ceux qui ne sont pas Charlie.
Un dialogue plutôt qu’une pensée unique.
Une écoute plutôt que jugements et amalgames.
Une liberté d’expression qui rapproche plutôt que divise.
Un pas vers l’autre…

 

 “Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.” [Martin Luther-King]

 

Quelques articles pour poursuivre la réflexion…

 

19 Comments

  1. Merci Christine, pour cette jolie lettre, au ton si juste… Bravo !

    • Merci Myriam 🙂

  2. Je rends hommage à la France qui a su abattre ces terroristes (vermines nuisibles pour la santé humaine) je souhaite que tous les pays du monde qui luttent contre le terrorisme suivent l’exemple de la France.

  3. Je crois fermement que le monde entier ne pourra jouir de la paix et de la sécurité, qu’une fois que tous les terroristes seront éliminés de toute la terre.

    • Tounesnalbaya, je crois que le monde entier ne pourra jouir de la paix et de la sécurité que quand les gouvernements cesseront de vouloir dominer les autres pays.

  4. merci Christine, j »adore ton texte.
    Je suis dans une toute petite île dans l’Océan Indien, avec mes petits enfants, une petite hutte sur un lagon depuis un mois. Pas d’électricité. La nouvelle nous est arrivée à pied le jour même. Pour te dire comment elle a fait le tour de la planète, j’aurais voulu que ton message suive le même chemin. Je t’embrasse tendrement Hélène

    • Merci Hélène pour ton message, et contente de te retrouver ici 🙂
      Que les infos vont vite, même dans un coin perdu à l’autre bout de la Terre ! Finalement, il n’y a peut-être que le désert pour être à l’abri, un peu plus longtemps, des nouvelles du monde…
      Profitez bien de ce petit coin de paradis !
      Je t’embrasse, Christine

  5. Bonjour Christine,
    Tu dis :
    •Je condamne sans équivoque la barbarie de ce crime indéfendable et #jenesuispas, humainement, Charlie, pour sa face sombre, irrespectueuse et irresponsable.
    De nombreux caricatures de Charlie sont d’une grande intelligence. Celles qui ont causé tant de problèmes sont simplement bêtes et méchantes, insultantes, outrageantes. Un « humour » qui ne me fait ni rire ni même sourire, juste destiné à choquer, ne véhiculant aucun message constructif ni ne menant à la moindre réflexion.
    ***
    J’endosse tout à fait ton propos.
    Tu exprimes ouvertement ce que bien des gens pensent tout bas sans oser l’exprimer.
    Parce que dans la foulée de l’énorme mouvement de sympathie bien légitime, le droit à l’expression n’incluait pas de pouvoir dire qu’on n’endosse pas la vulgarité et la grossièreté, surtout quand elle vise ce qui est sacré pour les personnes qui adhèrent à une religion.
    Merci à toi !

    • Bonjour MarieBo et merci pour ton commentaire !
      Sous l’effet de la stupeur, de l’horreur et de l’émotion collective, une grande partie des Français s’est levée, unie, pour apporter son soutien aux victimes et défendre la liberté d’expression, valeur fondamentale de la France. C’est beau, c’est grand. Mais j’ai été stupéfiée qu’au niveau national, dans les écoles, on n’ait accepté qu’une seule voix, celle d’être Charlie. Où est la liberté d’expression ? Où est la liberté de penser autrement, tout en condamnant aussi la tuerie ? Où est le dialogue qui fait grandir, qui enrichit chacun des opinions des autres ?
      La plus grosse vague de l’émotion passée, les réflexions arrivent. J’espère que cette horreur amènera une meilleure compréhension et une plus grande fraternité…

  6. Dire de Charlie qu’il est « irresponsable « , c’est un peu fort de café !!La raison d’être de Charlie, c’est l’irrespect, l’outrance et la dérision !!! Ils n’en ont jamais dérogé, quelque soit leur sujet, et ça, c’est être responsable .. ne pas baisser son froc !
    .Dire que les caricatures de Charlie sont bêtes et méchantes, c’était le slogan de son ancêtre Hara-Kiri !…c’est sa nature, on aime, on n’aime pas, mais on n’éradique pas !
    Le pape n’a pas fait de procès à Charlie, et n’a encore moins envoyé d’illuminés pour les faire taire ….Il y aura toujours une énorme difficulté à faire comprendre au tout-venant, que la laîcité d’un pays lui permet sa liberté, n’en déplaise aux pays embourbés dans leur religion mal digérée .

    • “Observer des tabous, ce n’est pas forcément une régression, ce n’est pas un pas en arrière pour la liberté d’expression : c’est un pas en avant pour l’intelligence.” [Plantu, 10/2006]

  7. Question : on a le droit de ne pas être d’accord, mais a-t-on le droit de tuer pour des dessins qui offensent Mahomet, et non pas Dieu ?

    ( wikipédia « Mahomet est un chef religieux, politique et militaire arabe de la tribu de Quraych. Fondateur de l’islam, il en est considéré comme le prophète majeure »)

    • Bien sûr que l’on n’a pas de droit de tuer pour des dessins qui offensent Mahomet ou même Dieu ! L’islam, comme les autres religions, est une religion de paix et interdit de tuer. Ces 3 individus qui ont tué au nom de l’islam ne représentent nullement l’islam.

  8. Christine,
    il y a eu 4 millions de personnes dans la rue,seuls 40000 lisaient Charlie ( qui était d’ailleurs en presque dépôt de bilan).Je me souviens que lorsque on a annoncé la nouvelle je me suis dit maintenant ça suffit.
    Ca suffit de vouloir imposer dans des lieux publics le voile pour les femmes ainsi que le chador (dans les années 70 il n’y en avait pas un seul et pourtant les musulmans étaient déjà là) ça suffit d’exiger à n’importe quel moment la liberté de visibiliser leur religion, ça suffit que des exaltés tuent au nom d’une religion pour imposer leur diktat par la peur.
    En France les religions ont liberté de culte,mais doivent tenir compte de notre spécificité qui est la laïcité c’est à dire séparation de l’église (ou mosquée )et de l’état .Or une partie des musulmans ne l’accepte pas et est de plus en plus active pour imposer les lois de leur religion.

    Charlie a agi envers l’islam comme envers n’importe quelle autre religion ou personnage politique. Et il ne s’est pas laissé intimider par les menaces au moment des caricatures. C’est ce courage qu’ils ont transmis aux 4 millions de personnes qui ont manifesté. Nous avons repris le flambeau.Je suis Charlie signifie résistance à cette dictature religieuse et dans ce sens JE SUIS CHARLIE
    Quant à la une du denier journal il faut être vraiment bouché pour ne pas y voir un message d’amour et de fraternité

    • Angela, je suis d’accord avec toi : la politique d’intégration et la gestion de l’islam en France est un échec. La France est laïque et doit imposer sa laïcité. Mais en stigmatisant toute une population par sa religion, elle ne peut que favoriser le repli identitaire et attiser la haine. Dans un sens comme dans l’autre. J’espère que cet horrible événement permettra une remise en question de chacun, en vue d’une réelle fraternité, la seule qui puisse amener la paix.

  9. je suis très touchée par l assassinat de ces 12 personnes qui ont été finalement victimes d’ une barbarie menées par 2 jeunes qui pensent aussi être dans leur droit de défendre le prophète Mohamed, la question qui revient a chaque fois est ce que le nom respect et la provocation des autres a travers ces caricatures constituent vraiment la liberté de l’ expression; je pense que c’ est acte irréfléchis qui a causé la perte de 12 personnes a charlliehebdo.

    • Merci Belinda pour votre commentaire. Oui, j’espère que cette tragédie permettra de s’interroger sur ce qu’est réellement la liberté d’expression…

  10. Christine, j’ai beaucoup apprécié ton texte (j’aurai voulu l’écrire !!!) tant tu as su trouver les mots pour dire la nécessité fondamentale de la liberté d’expression pour chacun qui ne doit jamais se départir du respect pour l’autre…

    • Merci Régine ! Si de cet horrible événement pouvait sortir finalement un peu plus de compréhension de « l’autre »…

Laissez un p'tit mot !