Ksar Ghilane : to go or not to go ?

« Ksar Ghilane est une magnifique oasis bordée par un désert de roches à l’Est et, au Sud et à l’Ouest, par le désert de sable. C’est le début du Sahara. Petit paradis surgi de nulle part, cette oasis est une des plus dépaysantes qui soit et constitue une halte reposante et rafraîchissante après l’austérité du reg et les dunes de l’erg naissant. […]

Le Guide du Routard, 2005

ksar ghilane

Les trésors cachés de Ksar Ghilane © Charles Formosa – 2010

 

To go :

A seulement 200 km de Djerba, une oasis telle qu’on l’imagine. Un bref espace de vie vert, perdu au cœur d’un océan de sable rouge. Une source d’eau chaude jaillissant du sol et formant un bassin. Une palmeraie apportant l’ombre et les dattes. Un lieu empli de charme et de mystères…

A quelques pas de l’oasis (environ 3 km pour être plus précise), les ruines d’un fort romain abandonné aux sables. A découvrir au bout d’ une balade à pied, à dos de dromadaire ou à cheval.

 

Not to go :

Présentée comme « la plus saharienne des oasis », Ksar Ghilane est  également la plus touristique !

En fin d’après-midi, des hordes de touristes arrivent à la queue-leu-leu en 4×4. Aussitôt, les pétarades des quads emplissent le silence. Les autres voyageurs sont « casés » sur les dromadaires pour la balade jusqu’au fort romain.

Pour les accueillir, une pléthore de campements plus ou moins luxueux où les tentes sahariennes sont soigneusement alignées en rangées. Les moteurs des quads sont remplacés la nuit par le « ronronnement » des groupes électrogènes.

 

To go or not to go ?

Le charme vanté de la nuit sous les étoiles dans la plus saharienne des oasis tunisiennes n’est plus vraiment là. Ni l’intimité du désert, ni son silence.

Mais le charme est toujours là dans la journée, entre 10 et 17 heures, quand l’oasis se vide de ses touristes. C’est alors un véritable lieu magique où toutes ses beautés sont à portée de main…

La période actuelle, où les touristes se font rares, reste une exception. Nos 5 bonnes raisons de voyager maintenant dans la Tunisie révolutionnaire sont toujours d’actualités.
Profitez-en !

La piste suivant le pipe-line a été goudronnée il y a quelques années. Vous pouvez donc vous y rendre avec une simple voiture de location. Seuls les derniers mètres pour entrer dans l’oasis sont restés sablés. Mais vous êtes arrivés et vous trouverez toujours des bras charitables pour pousser en cas d’éventuel ensablement.

 

Vous qui avez tenté l’aventure de Ksar Ghilane, quelles seraient vos recommandations ?

 

P.S. Merci à Charles Formosa pour ses magnifiques photos de Ksar Ghilane. D’autres photos à découvrir sur son blog

6 Comments

  1. nous y étions la semaine derniére et la magie est toujours la
    ils étaient bien content de voir du monde , car depuis 6 mois ça n'est pas trop ça , c'est une étape magique , nos enfants adorent , d'ailleur je me demande pourquoi je prend de quoi les habiller ou les laver , elles deviennent de vraies sauvages , et des larmes coulent sur leurs joues a chaque départ de ksar gilhaine .
    on oublie tout , le ciel est merveilleux , la palmeraie et bien sur le desert avec son sable de couleur ocre .
    il faut aller a ksar ghilane
     

  2.  il y a aussi une jeune canadienne qui a épousé fethi enfant du pays éleveur de pur sang arabe , ils sont installés a ksar gilhaine au ranch nomade , derriere la source , faites le détour , ils sont adorables ………….
     

  3. Merci, Virginie, pour ce beau témoignage.

    Oui, Ksar Ghilane reste un lieu magique. Certaines soirées bruyantes et pleines d'excès dénaturent l'endroit, mais il est toujours possible de s'éloigner et de découvrir des beautés cachées.

    Actuellement, peu de risques d'être envahi par des hordes de touristes. Actuellement, la question la question ne se pose même pas : Yes, to go !

    Et pourquoi pas découvrir l'oasis avec Fethi ? En effet, ces deux jeunes mariés sont adorables. Si vous y allez, passez leur le bonjour de ma part !

  4. GO, GO, GO en Tunisie ! Voir Tozeur et revivre ; Ksar Ghilane et revenir ; El Mida, Jbli, Tembaine, Douz, Medenine, Tataouine, Douiret, Chenini…

    Après un séjour de huit jours en février 2015, j’y retourne fin avril. Toujours direction le sud. Et l’histoire dure comme cela depuis 2002. I love Tunisia !

    • Merci pour ces infos Jacques et bon prochain voyage dans le Sud tunisien !

  5. Merci Myriam pour cette rectification et ces informations précises. Bon été au frais et à bientôt, pour la prochaine saison 🙂 !

Laissez un p'tit mot !