La Tunisie que j'aime

Souvent, des amis, connaissances ou rencontres de passage, tant occidentaux que tunisiens, s'étonnent que j'ai choisi de m'installer en Tunisie. Encore plus dans un lieu aussi reculé que Douz. Encore plus après cette fameuse révolution. Il n'est pas facile d'expliquer combien j'aime ce pays. Il n'est pas facile d'expliquer une multitude de ressentis. Je vais tenter de les mettre en mots dans cet article.

Un article que je dédie tout particulièrement à la Tunisie et aux Tunisiens qui m'accueillent si chaleureusement depuis 10 ans et qui ne voient souvent plus les beautés quotidiennes de leur pays.

 

Un temps qui s'écoule, paisible…

Il m'arrive de ne plus y porter attention tellement cela fait partie de mon quotidien, mais dès que je remets les pieds en Tunisie après un séjour en France, elle s'imprègne en moi : la sérénité !

Même en ville – tout au moins les villes du Sud – , même si c'est jour de marché et que tout grouille de partout !

Même pressé, chacun prend le temps d' un bonjour et d'une conversation anodine.

Un temps qui s'écoule, paisible. Contagieux. Essayez de garder votre stress occidental, la parole énervée, l'oeil rivé sur la montre ! Vous n'y arriverez pas !

 

Une nature reine…

Un ciel plus bleu, limpide. Un soleil plus chaud, ardent. Une luminosité plus éclatante, radieuse. Ici, la nature est reine !

Dans le Sud, on peut faire des kilomètres sans croiser un village, dans des immensités désertiques. Dans le Nord, les forêts bordent la mer. Hors quelques stations balnéaires, la côte reste sauvage, entre criques et plages désertes.

Sur un si petit territoire, vous pouvez passer dans la journée de la mer au Sahara, des oueds aux lacs salés, des oasis aux îles, des monts ocres du Sud aux montagnes vertes du Nord.

Paysages époustouflants, espaces infinis, sensation de liberté…

 

Contrastes & Métissages

Le contraste des paysages est à l'image du pays.

  • Des ruines numides qui côtoient des vestiges puniques, des maisons romaines et des fortifications byzantines.
  • Tunis, au coeur de la ville arabe, dans un labyrinthe de ruelles, un patrimoine architectural qui s'échelonne sur douze siècles : une parfaite harmonie entre héritage antique, style andalou, art ottoman, sceau musulman et bâtiments coloniaux.
  • Un patchwork d'héritages qui se retrouve à travers les différents souks, les échoppes aux mille objets, le mélange d'odeurs et de couleurs dans les marchés, dans un brassage continuel.
  • Des tissus et habits traditionnels mélés de blanc, de rouge, de bleu, de vert, d'or…, resplendissants. Un hijab (voile "islamique") qui accompagne des jeans et vêtements moulants. Des cheveux longs qui flottent au vent.
  • Charrettes et voitures, dromadaires et mobylettes. Burnous et téléphones portables dernier cri.
  • Des mosquées qui cohabitent avec des marabouts, des églises et des synagogues.
  • Bédouins et Berbères, peuples du désert, des oasis, de la campagne, des villes, des montagnes et de la mer.
  • Des peaux halées et des cheveux noirs. Des enfants blonds aux yeux bleus. Des enfants roux aux cheveux crépus. Des peaux brunes et des yeux bleus.

 

La chaleur de la vie

Malgré la diversité, des choses réunissent.

  • Partout des sourires, des « Bonjour », des « Bienvenue en Tunisie », symbole même de la Tunisie. Elle ouvre grand les bras à l'étranger, celui qu'on ne connait pas, fût-il de l'autre bout du monde ou du village voisin.
  • Une générosité, une solidarité, une hospitalité exemplaire, visible chaque jour, à tous les coins de rue, tant celles des villes que celles des villages.
  • Une attention à l'autre, des petits riens qui font beaucoup. Ces petites attentions que nous avons perdues dans nos pays individualistes, qui nous touchent profondément lors de nos séjours en Tunisie et qui nous marquent durablement. Ces petites attentions qui nous font réfléchir sur ce que sont devenus nos pays dits civilisés. 
  • Une envie de communiquer, une ouverture, une grande tolérance. Une faculté extraordinaire à apprendre les autres langues pour communiquer avec tous.

Bien sûr, en restant cloîtré dans les zones touristiques, il faut s'attendre à être traité en touriste. Quoi de plus normal dans un pays où le niveau de vie contraste tellement avec celui des pays de l'autre côté de la Méditerranée. Mais il suffit de faire quelques pas de côté, de répondre aux « bonjour », de prendre le temps d'une discussion, d'un thé… pour aussitôt vibrer au rythme du pays. Ca y est, vous y êtes, dans cette Tunisie que j'aime !

 

Je n'ai certainement pas tout dit. Comment tout dire en un seul article ! Je pourrais vous en parler pendant des heures !

Et vous, voyageurs de tous pays, Tunisiens natifs ou Tunisiens de coeur, quelle est la Tunisie que vous aimez ?

 

 

Vos recherches :

invitation au voyage tunisia school; pourquoi tu aime la tunisie;

9 Comments

  1. J'adore votre blog, en voilà d'un point de vue constructif, j'adore. J'attends avec impatience la suite ! Je recommande las Tunisie pour passer des vacances agréables plein de farniente et détente.

  2. Bonsoir ! J'ai décroché une bourse d'été (enfin normalement, j'attend l'autorisation des autorités tunisiennes) pour Tunis. J'adore l'arabe et je veux absolument l'apprendre (j'ai déjà eu quelques cours). Je termine mes études de coopération internationale en Belgique et en ce moment je suis en stage au Pérou. Le Maghreb m'attire énormément, j'aimerais vraiment m'y poser un petit temps…
    Pour l'instant je ne connais que le Maroc (dont je suis completement fan), mais en regardant votre blog j'adore déjà la  Tunisie et j'ai trop envie d'y être !
    Si tout va bien et qu'en juillet je suis sur le sol tunisien, serait-ce possible de vous rencontrer ? Parce que je pense que vous avez beaucoup de choses à partager. De plus, les gens me font un peu peur avec leur "Oh tu pars toute seule un mois en Tunisie?! Fais attention". J'aimerais voir comment une femme, une "étrangère", vit sur un petit nuage depuis 10 ans au Maghreb.
    Peut-être à bientot, inshallah !
    Ann-Kristy

    • Bonjour Ann-Kristy,
      Heureuse de recevoir un message en direct du Pérou 🙂
      J’ai eu les mêmes commentaires que vous en partant m’installer en Tunisie. »Oh tu pars toute seule habiter en Tunisie ? Dans le Sud en plus ? Une femme seule dans un pays du Maghreb ! Fais attention. » La famille, puis les amis au fur et à mesure que le départ approchait. Ce qui fait que je suis partie avec quand même des appréhensions… qui se sont très vite envolées. Etre une femme en Tunisie n’est aucunement un problème. Que le regard inculqué en Occident est faux !
      Ca sera un grand plaisir de vous rencontrer. Peut-être à bientot, inshallah !
      Christine

  3. Je découvre votre blog et ne peux que valider tout ce que je lis…

    Après quelques séjours dans ce pays depuis 3 ou 4 ans ; je suis atteinte du « virus » qui me donne sans cesse envie d’y retourner et, depuis la découverte du Sud en ce début d’année, mes pensées et mon coeur sont là-bas plus que jamais : je ne pense plus qu’à la prochaine fois (en octobre). C’est un peu comme une addiction…

    Enfin, Ouf !…je suis rassurée de ne pas être seule à être atteinte de cette maladie (incurable ?)…

    Je parle beaucoup de la Tunisie autour de moi pour encourager les gens à y aller et essayer de lutter contre ces idées toutes faites que vous décrivez si bien et aussi contre une certaine forme d’arrogance.

    Je pense que nous avons des leçons à prendre et, au travers de toutes les belles rencontres que j’ai pu faire, j’ai découvert un peuple profondément tolérant.
    Les tunisiens sont des gens chaleureux ; ils ont besoin de nous (surtout depuis « leur » révolution dont je suis extrêmement fière); beaucoup me l’on dit et celà m’a touchée… ce n’est pas facile de dire « ne nous laissez pas tomber ; on a besoin de vous ; continuez de venir… »

    Nous aussi, nous avons besoin d’eux et qui a le plus besoin de l’autre ?… leur générosité,leur hospitalité,leur sourire, leur tolérance… tout çà n’a pas de prix et pourtant…

    Merci pour vos articles qui reflètent parfaitement mes propres sensations, merci encore et, au plaisir de vous
    lire !!!

    • Merci, Edwige, pour ce très beau message de rencontre vraie entre 2 peuples. La Tunisie, c’est bien plus que les images des catalogues de voyages, bien plus que ce que les médias veulent bien nous montrer. La Tunisie, c’est aussi et surtout… les Tunisiens dont vous parlez si bien…
      Maladie incurable ? Certainement… Je n’ai pas trouvé le remède, et je ne le cherche pas 🙂
      Bonne patience jusqu’en octobre !
      Amicalement, Christine

  4. Ah, je vous comprends que trop bien.
    Dès que je pose le pied en Tunisie et surtout dans le sud, je m’y sens chez moi.
    Les bavardages avec les chauffeurs de taxi, où l’on parle de tout et de rien, c’est mon passe temps préféré !

    Fidèle à la Tunisie depuis 2007, en hôtel ou autonome en menzel, à raison d’une à deux fois par an, cette année j’ai voulu aller voir d’autres horizons. Direction le Maroc.
    Et bien ce n’est pas pareil !
    Le Maroc est ma-gni-fi-que, plein de paysages et de couleurs si différentes mais ………je ne m’y suis pas sentie chez moi et la Tunisie me manque.

    J’aime le sud mais il faut quand même que j’aille visiter le reste du pays aussi, pour bientôt je l’espère, irais-je visiter le Cap Bon et toute cette belle région du Nord.

    Je suis attristée de voir tous ces reportages alarmants et qui font fuir les touristes européens. Cette semaine ils ont encore montrés à la TV tous les hôtels fermés à Tozeur (ou Douz ?) et qui tombent en ruine. De même une diminution du tourisme enregistrée en Tunisie pour ce 1er semestre 2013, les européens ayant favorisés l’Espagne (notamment les îles espagnoles). C’est vraiment affligeant !

    Je sais que le gouverment Tunisien mets tout en oeuvre avec cette belle campagne mise en place montrant la mer et le désert en une seule journée. J’espère vraiment qu’elle va fonctionner et relancer le tourisme pour cet été.

    A tout bientôt à vous Christine et aux amis de la Tunisie.

    • Merci pour ce long témoignage Soetkin. Oui, c’est cette gentillesse de Tunisiens, ces tout petits riens quotidiens qui font le charme de la Tunisie et qui font qu’on s’y attache, profondément. C’est tout cela qui rend un voyage inoubliable, plus que seuls les paysages. A quand un reportage sur ce quotidien là ?
      A bientôt !

  5. depuis 14 ans jm la tunisie jamais je m en lasserai s est tj un grand plaisir qan j atterie les odeurs m envahissent je me sens chez moi les gens sont tellement gentils je reve d y vivre inchallah jespere bientot

    • Merci pour ce petit mot ! En espérant que vous réaliserez un jour votre rêve…

Laissez un p'tit mot !