Sélectionner une page

Imaginez un petit archipel formé de deux îles majeures soudées entre elles par un petit pont et de quelques îlots accessibles en marchant dans l’eau, sans nager. 35 km sur 7 de sable où ondulent 900.000 palmiers  sous la caresse d’un vent tiède venu du désert. Point d’usine ni de foule, de grande route ni d’aéroport. Une mer translucide, exceptionnellement peu profonde et donc chaude, d’oblongues plages, des éponges et des coquillages. Quelques rares hôtels. Et vous.

 kerkennah

Les Kerkennah. Un merveilleux archipel oublié, à 21 kilomètres au large de Sfax.

Accessible seulement par des embarcations sans quille.

 

Sur ces îles plates vivent des pêcheurs fiers et de fort caractère, qui ont acheté leur lopin de mer aux enchères. Ici se pratique une pêche fixe en hauts-fonds, méthode ancestrale remontant à la plus haute Antiquité. Au lever du soleil, les hommes s’en vont relever leurs casiers sur leur barque à voile, la felouque. Ainsi va la vie, entre pêche, poulpe grillé et thé à la menthe…

Cet article date de 2011 et les infos concernant les hébergements ne sont plus à jour. Mais que cela ne vous empêche surtout pas de vous y rendre… !

Pourquoi y aller ?

Pour un dépaysement complet, le soleil loin de la foule, l’art de vivre, l’accueil chaleureux des habitants. Ces îles, longtemps délaissées, s’ouvrent peu à peu au tourisme écologique, à contre-pied de l’île de Djerba.

Quand y aller ?

De préférence au printemps ou en automne pour des températures douces et agréables.
En été, de nombreuses familles tunisiennes viennent y passer les weeks-ends ou les vacances. L’ambiance est festive et sympathique, mais les plages ne sont  pas désertes. L’effet « îles perdues, loin de tout » n’est alors plus très vrai…

Pour y faire quoi ?

  • Farniente sur la plage, baignade dans les eaux chaudes
  • Balades à pied ou en vélo
  • Partie de pêche et navigation en felouque avec les pêcheurs du coin
  • Déguster les poissons et fruits de mer fraîchement pêchés
  • Refaire le monde devant un verre de thé

Où loger sympa ?

  • Chez l’habitant, dans le village El Attaya :

Une maison particulière indépendante pour une ambiance familiale, capable d’accueillir 11 personnes au maximum. Un confort simple mais suffisant, amplement compensé par les petits soins attentionnées et l’accueil extrêmement chaleureux de vos hôtes. Une cuisine maison d’une exquise saveur.

Monsieur Chedly bénéficie de l’accord de l’ONTT (office de tourisme) et de la Garde Nationale pour des circuits en felouque de plusieurs jours. Vous pouvez partir avec lui l’esprit tranquille. Toute la sécurité nécessaire est  mise en place.

Résidence l’archipel (logement,restauration,sorties en mer) chez monsieur Chedly Abed.
3035 El Ataya
Portable : +216 / 97.489.679
Tél : +216 / 74.484.314

  • Hôtels catégorie confort, les pieds dans l’eau :

– Hôtel Cercina, à Sidi Frej
Accueil très sympathique. Très bon restaurant.
Location de vélos. Possibilité d’organiser une demi-journée ou journée en felouque avec des pêcheurs.
Tous renseignements et réservation sur leur site web : www.hotel-cercina.com

– Hôtel El Kastil, à Sidi Frej
Tout récemment rénové. Petit hôtel avec seulement une dizaines de chambres. Plein de charme, sur la plage, quasiment les pieds dans l’eau.
Tél : +216 / 74.489.884

Comment s’ y rendre ?

De Sfax, en ferry : traversée d’environ 1h30 pour juste quelques dinars.
Nombreux départs quotidiens. Voir les horaires

Se rendre à Sfax :
– Quelques vols directs de Paris Orly sur Tunisair
– Quelques vols intérieurs de Tunis
– Autres aéroports proches : Monastir ou Enfidha, desservis par de très nombreuses compagnies régulières et charters.
Vous pourrez rejoindre Sfax en train, bus ou louage.

carte kerkennah

Vos recherches :

iles kerkennah; iles kerkennah tunisie; kerkennah; ile de kerkennah tunisie; ile kerkennah tunisie; île de kerkennah; kerkennah tunisie; îles de kerkennah; les îles kerkennah; iles de tunisie;