Sélectionner une page

Quand j’ai découvert Toujane la première fois, c’était il y a 12 ans. Au bout d’une longue piste difficile depuis Matmata, caché derrière une montagne, un village berbère tout de pierres vêtu que l’on pourrait ne pas voir tellement il se fond dans le paysage ocre, s’il n’y avait ces quelques bâtiments blanchis à la chaux.

Un village perché dans la montagne, agrippé à flanc de rocher. Un village en forme de cirque, dominant de ses 630 mètres un oued encaissé. Un village aux maisons de pierre dont près de 200 sont inhabitées.

 

Toujane : un village berbère où le temps s’est arrêté…

escapade toujane village berbèreToujane, un village perché dans la montagne, agrippé à flanc de rocher…

 

Si les paysages sont grandioses, avec une vue directe sur la mer tout juste à 30 km à vol d’oiseau, la vie est rude. Les récoltes dépendent d’une pluie capricieuse. Les terres agricoles sont éloignées. Les sources d’eau, plus basses que le village, ne permettent toujours pas le raccord aux maisons.

Dans les années 70, beaucoup ont quitté le village pour trouver du travail à l’étranger ou dans les villes nouvelles, construites en plaine, avec eau courante et électricité.

Il y a quelques années, la piste est devenue route, permettant ainsi de désenclaver ce village perdu. Depuis, quelques voyageurs s’y hasardent, en transit entre désert et mer. Depuis, les «Bienvenue» fleurissent le long de la route qui traverse le village. Depuis, les maisons s’ ornent de leur plus belle parure : les tapis de Toujane.

Pourtant, très peu prennent le temps de s’y arrêter vraiment. Pourtant, Toujane mérite qu’on y arrête son temps…

 

Que faire à Toujane ?

  • Partager la vie des femmes : apprendre à cuisiner local, découvrir les secrets du tissage des tapis, aller chercher l’eau à la source, partager le thé chez les voisines…
  • Partager la vie des hommes : aller aux champs, suivre le berger dans la montagne, jouer avec les anciens au kharbga, sorte de jeu de go…
  • Visiter le village, se perdre dans les ruelles, découvrir les maisons troglodytes, les moulins à huile traditionnels…
  • Participer à la récolte des olives et à leur presse en fin d’automne.
  • Randonner en suivant les sentiers de berger, grimper au ksar en haut de la montagne…
  • Découvrir tout simplement une vie hors du temps, hors du monde. Une vie au rythme de la nature que l’on ne connait plus…

 

Où loger sympa ?

Pas d’hôtel à Toujane, mais plusieurs auberges, troglodytes ou pas, où vous serez accueilli comme chez l’habitant.

Voici une liste de ces hébergements (attention, de 2009 ! ) : Hébergement à Toujane

Des hôtels plus luxueux se trouvent à une vingtaine de kilomètres, à Matmata ancienne. Mais franchement, ça serait dommage de ne pas passer la nuit à Toujane et d’y découvrir le village illuminé par les premiers rayons du soleil…

Celle où je vais le plus souvent est la Trogl’Auberge du Dahar de Bechir.

Téléphone pour la réservation : 00 216 / 98 663 482

L’avis du Petit futé
Une mignonne petite auberge de 3 chambres troglodytes, confortables et agréables avec douche chaude et WC. Creusées dans la pierre, et recouverte de chaux, elles sont simples et vraiment typiques : un lit en dur, une lampe, et un tapis. Une simplicité qu’on aime. Cuisine traditionnelle. Les levers du soleil sur les montagnes du Dahar et le vieux village de Toujane sont splendides.

Bechir et sa femme Leïla peuvent maintenant vous accueillir également dans une maison attenante à la leur, moins typique, mais en contact direct avec la famille.

Bechir, relais d’Accueil Paysan, saura organiser pour vous toute randonnée pédestre, à dos d’âne ou en VTT et toute autre activité dans le village, avec les villageois.

 

Comment s’y rendre ?

  • De Djerba à Toujane

Toujane est à à peine 100 km de Djerba.

Quand vous rejoignez la grande Nationale qui relie Tunis à la Libye, prenez la direction de Gabes. Un peu avant Mareth, une petite route à gauche en direction des montagnes vous conduit vers Toujane. Un panneau indique Aïn Tounine, Toujane et Matmata.

Si vous quittez l’île par la chaussée romaine, vous passerez par Medenine. Peu après la sortie de cette ville, toujours en direction de Gabes, une route à gauche conduit également à Toujane, via Metameur.

  • De Matmata à Toujane

Que vous veniez de Douz ou de Gabes, vous passerez par Matmata ancienne. A Matmata, suivez simplement la pancarte qui indique Toujane.

Toujane n’est qu’à 23 km. Mais comptez ¾ d’heures de trajet sur cette route de montagne, sinueuse, aux panoramas extraordinaires. Il manque quelques panneaux indicateurs aux intersections. Prenez toujours à gauche.

Et au détour d’une montagne, une vue panoramique sur le village s’offrira à vous. Epoustouflant ! Si vous avez le choix, c’est par cette route que je vous conseille de découvrir Toujane.

 

Quand y aller ?

De préférence au printemps ou en automne pour des températures douces et agréables.

L’hiver est froid, très froid. On est en hauteur et un vent glacial arrive souvent de la mer.

L’été est chaud, très chaud. Ne comptez pas vous promener en journée. Mais les soirées sont agréables.

L’habitat troglodyte vous permettra cependant d’avoir des températures tempérées toute l’année. Si vous êtes dans le coin, passez-y, quelle que soit la saison !

 

Repartir les mains pleines

Repartir de Toujane les mains pleines de produits locaux :

  • De l’huile produite de façon artisanale
  • Un miel des plus exquis
  • Des figues sèches, en collier
  • Des tapis et autres tissages réputés dans toute la Tunisie pour leur haute qualité : « kilims », « baknougs » et « mergoums », brodés et tissés par les femmes du village, depuis des millénaires. Plus qu’un simple tapis ou broderie, c’ est toute une histoire qui y est consignée. Des tapis qui ont la valeur de l’âme de celle qui l’a tissé…

Mais aussi…

Repartir la tête pleine d’images colorées : le ciel d’un bleu limpide, l’ocre des montagne, les tenues multicolores des femmes,…

Repartir le coeur plein d’une douce chaleur après ces journées passées auprès d’une population si accueillante, spontanée, humble et courageuse…

 

Et puisqu’il paraît que la vérité sort de la bouche des enfants…

J’ai passé une super soirée à Toujene, j’ai essayé un costume berbère et je me suis fait une amie (Nadia).
Mais le reste était génial aussi.

Elise, bientôt 12 ans

C’était super ! J’ai trouvé super de traverser les montagnes et de dormir dans des chambres creusées dans la roche.
Je me suis fait des copains ( assim et assam ).

Thibault, 10 ans

Cliquez ici pour lire la version de parents…

Et vous, qu’avez-vous aimé à Toujane ?

 

Vos recherches :

toujane; toujane tunisie; toujane gabes; FACEBOOK DKHILET TOUJANE; TOUJENE; dkhilet toujene; rando toujane tunisie; village berbere au sud de Gabès;