Un petit tour à Tataouine-les-Bains

– Tataouine-les-Bains : ça vous dit quelque chose, non ?

– Oui, en effet. Mais quoi ? Où ?

– Ah, ça existe vraiment ?

– Oui, enfin presque.

– Et c’est en Tunisie ?

– Oui, allez, venez, je vous y emmène…

 

tataouine-les-bains

 

Allons, joyeux, à Tataouine-les-Bains !

Au début du 20ème siècle, les « voyageurs » ne devaient guère se bousculer pour aller à Tataouine-les-Bains. Il faut dire que, si l’expression évoque aujourd’hui une notion d’évasion au bout du monde, elle signifiait à l’époque plutôt aller en enfer !

Tataouine-les-Bains, c’est d’abord un camp militaire fondé par les Français sous le protectorat, dans un coin désertique du Sud tunisien. Il hébergeait le bataillon disciplinaire d’infanterie légère d’Afrique, nommé familièrement les Bat’ d’Af’ ou les Joyeux, pour surveiller les tribus locales prêtes à la révolte. C’est aussi un bagne pour condamnés de droit commun et soldats punis pour indiscipline.

Tataouine-les-Bains, c’est avant tout l’ironie d’un nom pour évoquer des conditions particulièrement rudes de détention, la désolation et la soif dans un cadre hostile.

 

De Tataouine-les-Bains à la bouche de sources d’eau

Tataouine-les-Bains, c’est en fait Foum Tataouine, un lieu-dit dont le nom berbère signifie «bouche» (pour Foum) et «sources» (pour Tittawen).

Avant que les militaires français ne s’y installent, c’était un simple relais près d’une source, une halte sur la route caravanière qui reliait Gabès au Fezzan et au Soudan. La population berbère habitait dans les villages auprès des ksour ou sous la tente pour les tribus nomades.

Quand les Français construisirent des maisons autour du camp militaire, puis un souk, personne ne voulut habiter « en ville ». Ce sont des commerçants de Gabès et Djerba, arabes ou juifs, qui s’y installèrent. La ville grandit, se développa. La culture de l’olivier et l’élevage de chevaux et dromadaires furent encouragés.

Aujourd’hui, le célèbre bagne français est devenu un fort aménagé en caserne de l’armée tunisienne. Tataouine (qui a perdu entre temps son Foum) est un centre administratif et commercial important, une ville de 60 000 habitants environ, chef-lieu du gouvernorat.

 

Que faire, que voir à Tataouine ?

En fait, à Tataouine même, pas grand chose !

  • Le marché, éventuellement, les lundi et jeudi, pour son pittoresque avec la foule des ksouriens voisins, les femmes qui vendent leurs tissages, les nombreux objets de vannerie, quelques vieux bijoux.
  • Ses cornes de gazelle, une pâtisserie aux amandes, spécialité de Ghomrassen, une ville voisine.
  • Le musée Mémoire de la Terre, pour les amoureux des vieilles pierres, qui recense un riche patrimoine géologique témoin de l’existence d’une mer et du règne des dinosaures.

L’intérêt d’un petit tour à Tataouine est de pouvoir dire que vous êtes allé à Tataouine (les-Bains), ou que vous êtes allés à Tatooine pour les fans de Star Wars.

L’intérêt d’un petit – ou grand – tour à Tataouine est que c’est une plaque tournante (avec plusieurs hôtels de toutes catégories) pour de nombreux circuits dans la région. Mais vous trouverez aussi des hébergements plus typiques – avec beaucoup plus de charme à mon goût – du côté des Ksour voisins.

  • Circuits des ksour, ces fortifications impressionnantes regroupant greniers de stockage et villages surprenants
  • Circuits préhistoriques avec des vestiges néolithiques et protohistoriques – dont des peintures rupestres – mais aussi puniques et romains
  • Circuits géologiques sur les traces des dinosaures et des fossiles
  • Randonnées pédestres à la découverte d’un patrimoine riche et varié
  • et d’autres encore…

Alors, on y va ?

Vos recherches :

tataouine les bains; foum tataouine; tataouine les eaux;

12 Comments

  1. Extraordinaire Tataouine, avec des paysages sauvages et des gens incroyablement sympathiques et avenants !
    J'envoie une photo !

  2. Oui, la région est magnifique et l'accueil extraordinaire !
    Merci, Charles, pour la photo. Tataouine en moto, ça doit être sympa…

  3. Je n`y suis jamais allé, mais peut¸^etre bien dans un prochain avenir, que j`y poserais les pieds en passant dans ces régions, ça me semble tres agréable et intéressant ! MERCI…
     

    • Oui, c’est une région où il y a vraiment beaucoup de choses à faire et à découvrir ! Une idée de prochain article…

  4. La patisserie "CORNES de GAZELLES " est une specialité de TATAOUINE pas de Ghomrassen!
    Merci de rectifier.
    Un TATAOUINIEN pur et dur.

    • Désolée de l’erreur 🙁 . C’est corrigé 🙂

  5. tataouine etait depuis deja et avant l,arrivee des francais un relais commercial qui attirait les caravanes se dirigeant vers le fazzan ou qui en reviennent pour remonter vers le lhttoral.le mot tataouine est compose de tata qui signifie source en berbere et ouine qui signifie ou’ en arabe .ce qui donnera ou est tata c.ad ou est la source.donc toutes les caravanes cherchaient cette sources entouree d oasis.ce relais se developpe surtout au 15eme siecle en voyant jaillir de pres quelques ksars ou greniers comme ksar megabla dghaghra beni barka…

    • Merci pour ces informations, extrêmement intéressantes.

    • Bonjour Assem, c’est très intéressant ce que vous faites ! Merci de me faire découvrir, je passerai vous voir lors d’un prochain passage à Tataouine. A bientôt !

  6. Tataouine ouvrira toujours ses bras pour vous accueillir et vous fait rêver…entre ses montagnes, ses dunes de sable, ses ksours et ses plaines …et sans oublier de faire goûter ses délicieux gâteaux » cornes de gazelle » ….

    • Merci Mourou 🙂

Laissez un p'tit mot !