Coup de gueule : La sécurité / insécurité dans le Sud tunisien en 5 points

Le Sud tunisien en 2012 : un monde à part, des villes et villages perdus dans des immensités arides, un temps qui s’écoule tranquillement au rythme lent des saisons, des cultures et du soleil implacable, la simplicité et la chaleur de la vie.

J’entends ici et là que cette contrée de quiétude vivrait dans l’insécurité et qu’il n’ est pas prudent de s’y rendre !???

Vous souhaitez faire la part des choses, avoir un point de vue réaliste en direct du terrain ?

Voici, en 5 points, un petit tour des supposés risques du Sud tunisien + le seul risque réel.

sécurité tunisie | mides palmeraieUn jour de décembre 2011, dans la quiétude de l’oasis tunisienne de Midès, à deux pas de la frontière algérienne…

 

Le Sud tunisien au jour le jour

Comme il y a 100 ans, comme il y a 10 ans quand je me suis installée ici, le Sud tunisien vit au rythme de la nature. Il y a en plus l’électricité, l’eau courante, l’école, les soins, les voitures, la télé, les téléphones portables, internet, mais la vie a gardé un air d’antan. La vie de la campagne, dure mais paisible, suivant la course du soleil, où la vie sociale prime sur tout le reste.

Ici, la révolution tunisienne est passée, mais a laissé peu de traces. Un peu plus de paroles libres, un peu moins de touristes, un peu moins de travail. La vie reste la même…

 

1. Le Sud tunisien vu par les Tunisiens du Nord

A quelques centaines de kilomètres au nord, les villes côtières du Sahel et la capitale, Tunis, sont un tout autre monde. Le monde de la ville, fortement occidentalisé, avec les maisons modernes, les sorties, la vie culturelle, mais aussi le temps qui court, les embouteillages, le stress, …

Les Tunisiens du Nord qui visitent le Sud sont aussi dépaysés que les voyageurs occidentaux, tant par les paysages que par un mode de vie totalement différent du leur.  Et cette contrée désertique, éloignée et peu connue, fait souvent l’objet d’appréhensions. Des appréhensions sans fondement réel, amplifiées par un sentiment tout neuf d’insécurité depuis la révolution.

Vous prévoyez un voyage dans le Sud tunisien ? Questionnez  plutôt les Tunisiens du Sud au lieu de ceux du Nord. Ils ne seront pas vos meilleurs conseillers !

 

2. Les braquages

Ils vous parleront certainement de braquages dans ces contrées désertiques.

Il faut savoir que  « braquage » est devenu un mot aussi usité que « dégage » depuis la révolution ! Mais si chez nous, il désigne l’attaque à main armée d’une banque ou d’un magasin, il peut être ici tout simplement un vol de téléphone portable laissé négligemment sur une table de café. Vu ainsi, qui n’a jamais subi un « braquage » en Europe ?

Certainement ceux qui habitent à la campagne plutôt qu’en ville. Ici aussi !

Je ne vous dis pas de laisser votre voiture vitre grande ouverte avec votre portefeuille en évidence. Vous ne le feriez pas chez vous ! Mais une prudence « normale » est amplement suffisante. Dans les villages, où tout le monde connaît tout le monde, voler ne se fait pas, et encore moins un étranger, question d’honneur !

Prenez la route de jour sans appréhension, faites juste attention aux dromadaires qui traversent les routes désertiques sans crier gare !

 

3. Les enlèvements au Sahara

J’ai entendu avec stupéfaction de nombreuses craintes concernant les enlèvements au Sahara. Effectivement, il y a eu plusieurs enlèvements dans quelques pays d’ Afrique, côté Sahel, il y a quelques mois. Mais pas en Tunisie où les kidnappings de touristes sont inconnus !

Il faut dire que le gouvernement tunisien est extrêmement vigilant. Tout problème, outre l’aspect personnel, serait catastrophique pour le tourisme et l’économie du pays. Ainsi, le Sahara tunisien est très réglementé pour la pleine sécurité des touristes, où chaque circuit doit être notifié dans le détail par l’agence de voyages aux autorités. Tout le grand Sud est classé zone militaire, soumis à des autorisations spéciales. Il est également interdit d’approcher les frontières sahariennes voisines.

Hors les militaires, seules les tribus nomades, maintenant sédentarisées, sont capables de se diriger dans le désert de sable. Et ce, seulement sur ses propres zones de nomadisme, jamais sur celles des autres tribus. En Tunisie, toutes ces tribus sont des nomades pasteurs avec dromadaires, chèvres et moutons. Aucune tribu guerrière comme il y a dans d’autres pays du grand Sahara.

Le Sahara a ses règles. Tribales, mais également gouvernementales pour la Tunisie. Si vous les respectez en voyageant via une agence de voyages agrée de qualité, vous ne courez aucun risque.

 

4. Les islamistes fanatiques

Les islamistes fanatiques n’ont guère de succès au Sud tunisien ! On voit bien ici et là fleurir quelques rares barbes, mais sans la moindre marque d’intolérance. Absolument rien qui ne viendra troubler vos vacances !

Ici, les traditions priment : tout autre qu’une rigueur religieuse, un code social que chacun respecte et qui a ses raisons.

Par exemple, à Douz, les femmes ne vont pas au souk. Mais les habitants de cette petite ville aux traditions fortes ont voté majoritairement un parti non islamiste.

Les Tunisiens sont d’une très grande tolérance. Chacun respecte le code social de sa ville ou village, mais cela ne concerne pas les étrangers – même si c’est fortement apprécié !

Ne tombons pas dans le piège facile de l’amalgame entre traditions, religion et fanatisme…

 

5. Les conseils aux voyageurs

Le Quai d’Orsay n’a pas dû lire le début de cet article !!! Ou alors, c’est que le gouvernement français a encore du mal à digérer le fait que la Tunisie s’émancipe sans lui… Les autres ambassades sont moins sévères…

Tout au long de l’après révolution tunisienne, j’ai suivi attentivement l’évolution des conseils aux voyageurs de l’ambassade française. Il est évident – quand on est sur place – que ces recommandations ne suivent absolument pas la réalité sécuritaire du terrain, autorisant certaines zones à déconseiller et déconseillant certaines zones à autoriser. Question économique, politique ???

 

Le seul risque réel que vous courez en visitant le Sud tunisien

N’avoir qu’une envie : revenir…

Et vous qui avez voyagé dernièrement dans le Sud tunisien, avez-vous ressenti le moindre risque ? Merci d’apporter votre témoignage…

Vos recherches :

sécurité sud tunisien; actualité sur la sécurité de la route tunis djerba; vacances tunisie securite; tunisie reste 5 MOIS TUNISIE PEUT REVENIR; securite vacances tunisie 2014; Securité ksar ghilane zne rouge; où partir en sécurité dans le désert ?; la vie en tunisie securite; la vie en tunisie danger; ksar ghilane y aller seul;

54 Comments

  1. Hello !
    Un grand merci pour ces articles que je lis depuis quelques temps. Je suis un vouvel arraivant sur l'île de Djerba et j'avous que la vie y est vraiment douce !
    Je ne regrette pas de vivre ici, les Djerbiens sont accueillant et très gentil !  Ils sont aussi toujours prêt à nous rendre un service et de nous conseiller !
    Encore une fois, j'apprécie vos articles, car ils reflètent vraiment la réalité !
     
    Salutations, Pat

  2. Ce que revele cet article est une realité, n'en deplaise a certain, pour avoir sejourné sur l'ile, circuit dans le Sahara par une agence de voyage,  visite en toute liberté dans les marchés que ce soit a Houmt Souk ou a Medenine ou a Tataouine ou bien encore a Gabr Er-Rnimi ( malgré la frontiere avec la Libye toute proche), le respect , les traditions sont presentent, comment ne pas y retourner une fois y avoir gouter a cette grandeur, cette paix, sans parler des Tunisiens eux meme, agreable, communicatif, respectueux, ce n'est pas a eux de changer vis a vis de nous, mais a nous de nous adapter a leurs traditions, leurs coutumes, leurs modes de vie, en s'adaptant au pays , on y passe de trop bon sejour.
    J'y retourne des que je le peux sans apprehentions.
    Cordialement

  3. Merci, Patrice et Jean-Michel, pour vos témoignages, précieux pour tous ceux qui hésitent encore.

    Les appréhensions, vues de l'extérieur, sont compréhensibles. Elles disparaissent dès que l'on pose les pieds sur le sol tunisien. Aussitôt, on se rend compte qu'elles n'avaient aucune raison d'être. Mais il faut franchir ce pas et j'espère que chaque témoignage rendra ce pas plus facile.

    La Tunisie vient de briser un mur de 23 ans, ce n'est pas pour s'enfermer ! Elle vous attend, tous, les bras ouverts…

  4. Bravo pour votre blog. Je viens juste de le découvrir. Moi même je suis un tunisien du sud et je n'ai jamais cessé de croire que c'est un bout de terre assez agréable. 

    • Merci Nejib ! Oui, ce bout de terre est agréable et attachant…

  5. j`ai apprrécié beaucoup mon séjour en tunisie douz est un endroit tres acceuillant et les gens tres discret le désert merveilleux j`y suis retourné une seconde fois à monastir j`étais aussi aller a d`jerba a kzar guilaine source termale squad  vraiment tout un dépaysement  en septembre octobre la température est bonne pour nous les nords américains ainsi que le mois de mai . Il faut quand même être prudent, car il y a beaucoup de pauvreté en voyage et en pays étrangés il faut toujours faire prudence car nous sommes touristes et souvent on peut-être exploîtés par certains individus il y en a dans tout les pays !!!!  Il faut juste être prudent !!!!!

    • Merci pour votre témoignage, Yolande. Oui, la condition de touriste est toujours délicate dans un pays où le niveau de vie contraste avec celui de ses visiteurs. On ne sait pas toujours dire non, on ne veut pas faire d’impairs… et certains en profitent, malheureusement. Vous avez raison : juste être prudent !

  6. Le  seul risque réel est bien plus grave que cela!! Qu'une fois arrivé au Sud, on a pas seulement envie d'y retourner mais d'y rester! ;-)

    • Je connais bien le problème !!! ;)

      • J’ai apprécié une chose dans votre billet : c est le décalage entre les « gens du Nord » et ceux du Sud. Moi, je suis de Tunis et disons que je suis très tuniso-tunisois…
        Alors quel choc j ai eu pour mes première vrai vacance dans le Sud. Je n oublierais jamais cette sensation du temps qui s arrête et ces milliards d’étoile dans le ciel et cette douceur surtout… bon j y retourne !

        • Merci pour ce témoignage Riri. Oui, le Sud tunisien, c’est tout à fait ça : le temps qui s’arrête, le ciel étoilé, la douceur de vivre… Ravie que vous ayez eu cette occasion de le découvrir ! A une prochaine fois dans le Sud alors ;)

  7. j'ai peu écrit sur mon blog perso ces temps ci car je repondais justement dans les forum à toutes ces personnes qui assises dans leur fauteuil se permettent de donner leur avis sur un pays qu'ils ont "aperçu" pendant des vacances …j'aime à lire dans ton papier ce que savent les oasiens , les djerbiens , et que refusent de croire certains . Tu as raison de rappeler que braquage n'a pas la meme signification en France et lorsqu'on voit les actu françaises on devrait balayer devant sa porte avant de crier au voleur pour un autre pays et surtout comme tu le dis si bien dans une région qui n'est pas la capitale . je me souviens lorsque j'ecrivais pendant la revolution du jasmin dans un site info …on oubliait de valider mes articles , ils parlaient de la sécurité qui régnait à djerba …parfois les medias ne cherchent pas la verité mais plutot le sensationnel …
    alors 
    bravo pour tes lignes !

    • Mon coup de gueule n’est malheureusement qu’une goutte d’eau dans ce monde des médias du sensationnel aux discours conformistes. Difficile de « crier » tout seul… Merci à toi et à tous ceux qui « crient » avec moi pour rétablir la vérité :)

  8. bonjour Christine,

    Quand vous parlez de la sécurité dans le sud tunisien, est-ce que vous incluez aussi l’itinéraire qui va de Remada à Borj Jenein, Zemlet el Borma (Bir Aoun), Ksar Ghilane ? J’entends par là qu’il s’agit presque de l’extrême sud et comme je n’y suis jamais allée j’aimerais avoir un écho d’une personne connaissant bien le sujet. Merci de votre réponse.

    • Bonjour,
      Pour Ksar Ghilane, aucun problème, vous pouvez y aller sans souci.
      Pour les autres lieux, encore plus au Sud, il faut demander – comme cela a toujours été le cas – une autorisation de circulation auprès des autorités de Tataouine. Autorisation qui ne vous sera de toute façon donnée que si votre sécurité est assurée.
      Bon voyage !

  9. merci aux personnes « rassurantes »! les médias ne sont pas toujours objectifs!!!!! dans tous les domaines d’ailleurs.je vais donc retourner avec plaisir avec mes 2 petits « baroudeurs » de 9 et 11 ans, qui aiment la tunisie qu’ils connaissent, surtout le nord, et hammamet.nos souvenirs sont sympathiques, pour preuve, l’envie d’y retourner, et les échanges avec d’autres traditions, sont très enrichissantes pour tous. merci,et espoir de voir ce pays encore plus « heureux » .

    • Merci Françoise et bon prochain voyage avec les 2 petits baroudeurs en Tunisie !

  10. Bravo pour votre article sur la sécurité/insécurité.
    Bon nombre de mes amis parisiens annulent leur projet de voyage en Tunisie ou à Djerba car ils « ont peur ».

    Situation accentuée par les médias et les reportages sur la Tunisie qu’on nous passe ces derniers temps en France.

    • Merci Katia pour votre commentaire. Les médias ont malheureusement plus de poids que mon « coup de gueule », mais s’il peut au moins apporter une autre vision à quelques uns, alors j’en serais déjà heureuse… En dehors des annulations que cette peur provoquée apporte, c’est toute une blessure d’un peuple que je ressens ici, blessure d’être montré du doigt comme dangereux.

  11. Je suis allée à Tozeur en octobre, et j’en suis revenue ravie ! La gentillesse des tozeurois est réelle, et ils font tout pour rendre le séjour du touriste agréable !
    On a vraiment l’impression de deux Tunisie : le sud étant tellement éloigné des préoccupation du nord. Et c’est vrai que j’ai pu librement parer de leur révolution et de l’après..

    • Merci Françoise pour votre témoignage, tellement important pour remettre « les pendules à l’heure ». Ah, si tous les témoignages pouvaient se donner la main, peut-être finiraient-ils par vaincre les médias…

  12. enfin !!! un vrai article qui présente la Tunisie telle qu’elle est …. hospitalière. J’habite à Djerba depuis maintenant 3 ans et je suis enchantée de vivre avec les Tunisiens même si parfois ils heurtent mon idéologie occidentale!!! mais je respecte profondément leurs cultures et leurs traditions…et ils respectent la plupart du temps les miennes….
    Très bel article …Bravo !!!!

    • Merci Christiane !
      Oui, hospitalière. Une hospitalité qui fait partie de la vie quotidienne, envers tous, voisins comme étrangers, quelles que soient leurs cultures. Merci de le rappeler…

  13. Très bien dit. J’y suis retourné 2 fois encore cette année (printemps et automne) et aucun soucis de sécurité. Même sur les pistes.
    A chaque fois, mes connaissances et amis sur le Grand Tunis – expatriés ou Tunisiens – me disaient qu’il ne fallait pas y aller, que ça craignait trop pour notre sécurité.
    Au final, j’y ai vu le grand sud tel que je le connais et des gens dépités de cette réputation fâcheuse qu’on leur colle à la peau.
    Il faut bien préciser que la révolution dans le sud tunisien n’a pas été perçue comme dans le nord du pays. La raison est due effectivement au mode de vie tribale dans cette zone aride.
    Certainement que les gens du nord, voyant que SIDI BOUZID est au sud de Tunis, estiment que tout ce qui est au sud est dangereux ;-)

    • Merci, Fred, pour ce témoignage précieux qui reflète complètement la réalité. Quelle incompréhension, encore, entre les Tunisiens du nord et ceux du sud !

  14. http://marysem.multiply.com et la plus belle preuve que la paix règne dans le sud Tunisien.
    Vous avez jusqu’au mois de décembre pour visiter mon site photos sur multiply car mon hébergeur ferme début décembre .
    Bon choufffffffffff
    Rysma du Qsar.

    • Merci pour ce partage, Rysma du Qsar.

  15. tres bon et beau article…ca fait 30ans que je prends mes vacances en famille, entre amis dans le sud tunisien, à ZARZIS ( club SANGHO), depuis l’age de 5 ans on y va en famille, de tres belles rencontres, amitiée et de beaux partages se sont fait et continus à exister….maintenamt avec le travail, je n’y vais qu’en février me georger de soleil pour l’hivers…et actuellement ce sont mes 2 enfants qui y sont depuis le début des vacances avec leur papy mamie !!! c’est  » que du bonheur » a chaque fois qu’ils y vont, et croyait moi que je n’ai aucune crainte à les laisser partir dans ce pays…nous y avez de la « famille » ( ma soeur s’est mariée avec un tunisien de Zarzis), des amis que l on retrouve au  » village » tous les ans
    depuis plus de 30 ans je retrouve en ce pays toute la simplicité et la générosité qu’un peuple peut donné, et en ayant connu  » la guerre du golfe » de l’intérier car j’étais sur place au moment de l’événement, il faut vraiment savoir faire le tri dans ce que nous transmet ces journaliste!!!
    la Tunisie et pour ma part le Sud Tunisien, est un pays accueillant, surprenant par ces gens, ses paysges, ses traditions, ILS ONT LE SOLEIL DANS LEUR COEUR, …..

    • Merci Sophie pour votre témoignage qui fait chaud au cœur ! La Tunisie a en effet ce « petit quelque chose » indéfinissable qui fait qu’on s’y sent bien, en sécurité, un « petit quelque chose » qui a beaucoup à voir avec le soleil dans le cœur des Tunisiens…
      Une fois qu’on est venu, on sait…

  16. Que dire de plus, qu’il n’est déjà dit : je suis partie trois fois cette année à Djerba, car j’organise des séjours « équitation à Djerba ». Les clients qui étaient prévus ont tous maintenu leur séjour mais les parents et proches étaient très inquiets de laisser partir leurs enfants, surtout en octobre, quand les médias ont recommencé à parler de se qui se passer dans le nord. Résultat, nous avons passé une semaine fantastique début octobre, et tous les clients ont décidé de revenir lors de mes prochains séjours, ils ont été très étonnés de l’accueil des Djerbiens.
    Lors du deuxième séjour, fin octobre, nous avons inclus une journée à Tataouine dans notre programme, et là encore, tout est paisible et enchanteur.

    Cela fait bientôt 10 ans que je vais à Djerba, principalement pour faire du cheval et j’ai toujours ce sentiment de bien-être et de totale sécurité, beaucoup plus qu’en Europe d’ailleurs.

    Lors de mes premiers séjours à Djerba, nous avions pris une voiture de location pour visiter le sud, et je le ferais de nouveau sans aucune appréhension.

    Merci pour ce blog que j’ai commencé à survoler ce matin et qui m’a l’air vraiment très complet et très intéressant.

    Sabine

    • Désolée pour les fautes « de ce qui se passait » !!!

    • Merci Sabine pour ce témoignage qui résume bien la situation :
      - Les personnes qui connaissent déjà le sud tunisien et qui y reviennent sans crainte, quoique puissent dire les médias étrangers
      - Ceux qui ne connaissent pas, viennent quand même et repartent enchantés de ce qu’ils ont découvert, et surtout de l’accueil et la gentillesse des Tunisiens
      Le seul risque réel que vous courez en visitant le Sud tunisien. N’avoir qu’une envie : revenir…
      Merci à tous ceux qui reviennent, à tous ceux qui témoignent de ce monde paisible qu’est le sud tunisien. Merci Sabine :)

      • Bonjour Christine,

        Je suis heureuse de lire tout ces articles car j’ai prévues de faire une petite escapade à Noël avec des amis français et les enfants. En effet je ne pouvais pas leur proposer la Tunisie sans un passage obligé dans le sud. Je viens vers vous pour que vous me conseillai sur les lieux incontournables ou peut être vos services. Merci d’avance pour votre réponse. Cordialement Magali

        • Oups, bonsoir Magali, votre message m’avait échappé !
          C’est une bonne idée de faire une escapade dans le sud tunisien à Noël ;)
          Pour les incontournables du sud, je vous envoie vers cette page d’un de mes sites web : http://terranomadis.com/destinations/le-sud-tunisien/. Cliquez sur les différents liens : sud tunisien, côté Djerba et côté Tozeur. Pour plus de détails et de bonnes adresses, cherchez ensuite ce qui vous intéresse sur ce blog. Tous les articles parlant du sud sont classés ici : http://escapade-tunisie.com/category/invitation-au-voyage/cote-sud/.
          Si vous passez à Douz entre le 22 et le 25 décembre, ne manquez pas le Festival du Sahara. J’en parle ici sur mon autre site : http://sahara-tunisie.com/festival-sahara-douz.
          Avec tout ça, vous devriez avoir toutes les infos utiles pour une escapade sympa ! Si vous souhaitez que je vous guide davantage pour un circuit ou des prestations à la carte, n’hésitez pas à me contacter via TerraNomadis.com ou Sahara-Tunisie.com.
          Bienvenue en Tunisie :)

  17. Bonjour Christine, je suis ravie de lire ces commentaires sur votre blog!
    Je souhaite préciser à tous ceux qui se posent encore la question que je ne me sents pas plus en insécurité dans le sud de la Tunisie qu’ici en Midi-Pyrénées! Je m’y rends réulièrement depuis bientôt deux ans, aucun problème!
    Zaafrane, Douz, Kébili, Tozeur, Nefta, Chebika, Tataouine, Chenini, Medenine, Toujane, etc. autant de lieux plus beaux et féériques les uns que les autres!
    L’authenticité, le respect, une chaleur humaine et des valeurs perdues chez nous…. et le désert avec ses étoiles, sa magie, sa simplicité, sa sérénité… j’y trouve une telle quiétude, j’ai l’impression qu’il est mon berceau depuis toujours
    Vous avez raison Christine, il y a un risque, celui de ne plus pouvoir s’en passer…..

    • Merci Maryse pour ce beau témoignage :)
      Quand on connait le sud tunisien, il est difficile de simplement imaginer que l’on puisse avoir peur d’y venir. Maudits médias qui font tellement de mal à ce beau pays !

  18. Bonjour
    Je viens souvent dans le sud Tunisiens . Car comme vous l’avez dit lorsque l’on vient une première fois on a toujours envie d’y revenir. Je ne me sens pas en insécurité plus que dans un autres pays . Les paysages sont magnifiques les tunisiens attachants . Je vais refaire un voyage au mois de mars .

    • Merci Véronik pour ce témoignage ! Bon prochain voyage… et au plaisir de se croiser peut-être !

  19. Wow Christine! Je viens tout juste de découvrir cet article! La honte! Il est génial! Et même près d’un an plus tard! Oui les voyageurs sont un peu plus nombreux, mais trop ont encore peur de venir en Tunisie! Pourtant, … les témoignages possitfs sont nombreux!!!
    J’ai vécu la révolution en Tunisie, passée le 14 janvier sur la route entre Douz et Djerba, en passant par Matmata et Medenine… J’ai vu les manifs, les gens crier leur mécontentement, des distributeurs de billets au milieu de la route,… Étrangement, j’ai eu moins peur en le vivant qu’en le voyant à la télé!!!!!
    Le lendemain, le calme était revenu (dans le sud en tout cas!) La police n’étant plus, les gens ont eux-même assurés le contrôle de leur quartier ayant comme seul moyen de défense, des bâtons de bois trouvés par terre! Une semaine plus tard, on était de retour à Ksar Ghilane… CALME PLAT!!!! On aurait dit que l’oasis s’était endormie!!! Pendant ce temps, à Douz, les habitants ont fait un incroyable ménage et les quelques batisses qui avait était abimées, durant cette unique journée de manif, ont été retapées en un temps record!!!!
    Maintenant, 2 ans plus tard, je ne ressens pas l’après révolution dans le sud (pour ne pas dire que je n’ai l’ai jamais ressentie!) La vie a repris sont cours, les rues se sont réanimées, et pourtant, on continue de faire croire aux gens que c’est dangeureux! Si on est pas attentif, Ksar Ghilane semble être dans la zone rouge sur la carte française!!!!!! Les déplacements jusqu’à Douz ne sont pas conseillé… ?!?! Les randonnées dans le désert non plus d’ailleurs?!?!?!?!
    Un petit évènement arrive et tout les médias en parlent comme si c’était la réalité du quotidien! Désolé de décevoir toutes les langues sales, mais être au mauvais endroit, au mauvais moment peut arriver à n’importe qui, n’importe où!
    Je suis québécoise, mariée à un Tunisien d’une famille musulmane très croyante et pratiquante de Douz! Je n’ai jamais ressentie la moindre pression! J’ai marché, avant et après la révolution, dans les rues de Douz, Matmata, Tataouine, Tozeur, Djerba, Gabes, Kerkenah, Sfax, Tunis et j’en passe. Jamais on ne m’a pointée du doigt parce que je ne porte pas le hijab, jamais on ne m’a insultée pour porter des manches courtes et encore moins attaquée pour être une étrangère!!!!!
    La Tunisie est mon pays d’accueil et je m’y sens 1000 x plus en sécurité qu’au Québec!
    Ici, je sais que si il m’arrivait quelque chose, même d’aussi stupide que de tomber dans la rue, quelqu’un viendrait m’aider!

  20. Merci Myriam pour ce long commentaire qui décrit vraiment parfaitement la situation et qui est un vrai copié-collé de ce que je ressens ici !
    Entre temps, le début de la guerre au Mali, la prise d’otages en Algérie, un reportage réducteur sur la Tunisie sur la TV française, 3 évènements qui vont de nouveau injustement faire fuir les voyageurs. Entre temps, le sud tunisien est toujours le même…

  21. Bonsoir christine avez vous des contactes locaux pour une visite quidé dans le sud tunisien .
    Douz ksar guilane timbaine…. pour une boucle de 8 jours.merci

    • Bonjour et merci pour votre message.
      Oui, j’ai tous les contacts locaux nécessaires. Mais j’ai besoin de plus de détails pour vous conseiller. Le mieux est que vous complétiez le formulaire sur mon site spécialisé sur le Sud Tunisien : http://www.sahara-tunisie.com/contact. Je pourrai alors vous répondre avec précision.
      A très bientôt donc !
      Amicalement,
      Christine

  22. A l écoute des médias nous avons renoncé à voyager en 2012, si nous avions lu votre article a cette époque, nous serions partis.
    Nous revenons d un séjour et confirmons que nous n’avons rencontré aucun souci.
    Nous voyageons seuls avec notre 4×4 et visitons les régions desertiques, la différence entre nos précédents voyages (5) pour aller dans le désert (ksar Ghilane, El Sabria, parc Jebil etc) il nous fallait une autorisation et accompagné d’un guide.
    Après avoir discuté avec plusieurs Tunisiens (résidents, militaires et police) il s agit de la sécurité des touristes, mais pas pour les problèmes liés à la révolution. Nous pensons que c’est pour rassurer les touristes pour les faire revenir.
    Alors n hésitez plus voyagez en Tunisie sans arrière pensée.
    Gene

    • Merci Geneviève pour ce témoignage :)
      Il est vrai que quand on n’a que les médias pour se tenir informé, on ne sait pas trop à quoi s’en tenir, et souvent, c’est la crainte qui l’emporte. Mais vous êtes revenus quand même, et tant mieux !
      Je suis étonnée que vous deviez avoir une autorisation et un guide pour aller à Sabria et à Ksar Ghilane, accessibles à tout véhicule, mais peut-être est-ce seulement pour les 4×4. Au-delà de cette zone, oui, ces formalités sont obligatoires et nécessaires pour la sécurité. Il est auparavant malheureusement arrivé trop souvent que des touristes en 4×4 se perdent ou soient coincés dans le sable, avec l’incapacité de revenir. Ces mesures de précautions sont une bonne chose, même si certains pestent…
      Au plaisir de vous croiser lors d’un prochain séjour dans le coin :)

  23. Surpris que vous ne sachiez pas qu’une autorisation est nécessaire à partir de djebil pour aller dans le sud. Je vous recommande de lire le site du ministère de la défense qui lui, ne fait pas référence aux 4×4 plantés dans le sable.

    • Vous avez lu trop vite mon article et mon précédent commentaire Dorux. A partir de Djebil et de Ksar Ghilane pour aller plus au sud, oui, une autorisation et un guide sont nécessaires et obligatoires. Mais pas pour aller à Sabria et à Ksar Ghilane.

  24. Bonjour,

    Pouvez-vous nous donner des nouvelles fraîches de la Tunisie svp? La situation a t’elle changé? Les autorisations pour aller à Ksar Ghilane et alentours sont toujours les mêmes? Y a t’il de nouveaux risques?
    Merci d’avance pour votre aide.

    • Bonjour Sam,
      La Tunisie a mis les bouchées doubles pour cette fin d’année pour tout ce qui concerne la sécurité, dont notamment celle des touristes et des zones touristiques. Une sorte de plan Vigipirate qui concerne la Tunisie entière. Beaucoup de contrôles sur les routes, aux entrées et sorties de villes.
      Vous pouvez vous rendre dans le désert sans problème. Comme avant, pas besoin d’autorisation pour se rendre à Ksar Ghilane par la route, mais autorisations habituelles obligatoires dès que l’on va au-delà.
      Les régions montagneuses bordant la frontière avec l’Algérie ainsi que la zone frontalière avec la Libye sont actuellement à éviter formellement. Ce sont de toute façon des lieux totalement hors des circuits touristiques habituels et même de ceux des baroudeurs. Le reste du Sud de la Tunisie est bien sécurisé et je m’y déplace seule sans aucune crainte.
      Bon voyage en Tunisie et donnez-nous des nouvelles à votre retour !

  25. Bonjour Christine, et merci pour ton témoignage…Hier, nous étions à Ksar Ghilène….

    • Bonjour Rached, et merci pour ton petit mot ! D’après les photos sur facebook, vous avez passé de bons moments à Ksar Ghilane :)

  26. plus de 4000km dans le sud et autres régions..toutes en zone rouge ou orange dixit le consulat..ma soeur venais 5 semaines et mon circuit fait..!!! que faire?? qq coups de fil à certaines connaissances et puis,décision,rien annuler et être prudent,ne circuler que de jour…….nabeul,kairouan,sbeitla,kasserine,tozeur,mediés,chebika,tamerza,douz,mamatat,,tamerzet,toujane et toutes les routes des ksour en long et en travers.ksar el ferch,soltane etc..ghonrassem,guermessa,etc.tataouine,chénini,douiret,,zarzis,dherba..gabés,ettout la côte est el djem,sfax, hergla etc etc aussi zaghouan,tuburbo ajus et le nord sur bizerte,sejnane ..ichkeul…bref,un beau périple avec des rencontres charmantes et souriantes et « généreusese alors que la plus part est pauvre…toujours à l’écoute et prés à rendre service,surtout le sud…bref,marathon succés,sans aucune atteinte ou crainte….paysages superbes malgré une pluie glaciale vers toujane..bref,un pays encore tranquille et quisait recevoir….aux amateurs

    • Merci Jean-Claude pour ce témoignage qui, je l’espère, rassurera tous ceux qui hésitent.

  27. très bien Christine, enfin un commentaire sensé sur la situation en Tunisie j’y vais depuis 5 ans pour de longues périodes et j’en suis enchanté. Que les médias arrêtent de jeter de l’huile sur le feu.

    • Merci pour ce témoignage. Plus nous sommes nombreux à le dire, plus cela s’entendra…

Laissez un p'tit mot !