Où passer une nuit dans le désert, à partir de Djerba ?

Les excursions proposées, à partir de votre hôtel à Djerba ou Zarzis, incluent toujours une nuit dans le désert à Ksar Ghilane. Si vous passerez effectivement une nuit saharienne loin de tout, vous ne serez en aucun cas isolé de la foule, ni du bruit. Je vous renvoie à ce sujet au précédent article sur cette oasis.

Si, au contraire, vous appréciez le côté « club », que la foule et un minimum de confort (douche, toilettes, électricité) vous rassurent, alors faites-le. Cette première approche du désert vous donnera peut-être l’envie d’aller plus loin, une prochaine fois.

Un autre avantage de ces excursions est le 4×4 qui permet d’emprunter également les pistes et de faire ainsi un circuit en boucle alliant les troglodytes de Matmata et les ksour vers Tataouine.

nuit au désertUne nuit sous la tente traditionnelle – © Sahara-Tunisie.com

Une nuit authentique sous les étoiles du Sahara

Au-delà de la steppe après les monts de Matmata, finalement avec guère plus de  kilomètres que pour Ksar Ghilane, vous atteindrez Douz. Douz est une petite ville relativement récente, habitée par des nomades sédentarisés sous le Protectorat français. Bâtie sur les premiers sables du Sahara, on l’appelle à juste titre : la porte du désert.

Toutes les agences de voyages locales de Douz et des environs organisent des nuits dans le désert, entièrement sur mesure. Les prestations de toutes ces agences ne se valent pas. N’hésitez pas à me demander conseil via mon site Sahara-Tunisie.com.


  • Version campement installé

Pour un minimum de confort (lits, espace « toilettes », etc…), vous pouvez choisir un campement déjà installé. Vous vous y rendrez, soit à dos de dromadaire, soit en 4×4.

  • Version caravane saharienne traditionnelle

Pour plus d’authenticité, je vous conseille plutôt de partir en caravane saharienne traditionnelle, accompagnés de vos hôtes chameliers et de leurs dromadaires : certains de bât pour le portage du matériel et du ravitaillement, d’autres disponibles à la monte pour vous.

La caravane se pose avant le coucher du soleil, aux pieds des dunes, pour l’installation du campement. Pendant que les chameliers montent la grande tente saharienne et que le cuisinier prépare le repas, chacun vaque librement à ses occupations. La nuit réunit chacun autour du feu pour le dîner et la soirée, généralement accompagnée de musique et de chants. Matelas et couvertures sont fournis pour, au choix de chacun, une nuit sous la tente ou sous la voûte aux mille étoiles.

Le lever du soleil et l’odeur du pain chaud cuit sous le sable sonnent l’heure du réveil. La caravane repart tranquillement après le petit-déjeuner…

méharée au saharaEn caravane traditionnelle – © Famille Herrerias

Quand ?

Toute l’année, hors été.
En sachant que :
– juin et septembre sont très chauds ( ~ 40° dans la journée – ~ 30° la nuit)
– décembre, janvier et février sont froids la nuit (~ 0° – 10°), ensoleillé et agréable le jour  en fonction du vent (12°-20°)
Comme partout, les saisons intermédiaires sont les plus agréables.

Le prix

Très difficile de donner un prix. Ils dépendent :
– du nombre de participants
– du nombre de dromadaires
– du nombre de chameliers (pour votre sécurité, vous devez être accompagnés par au moins 2 chameliers)
– du lieu du campement/bivouac : aurez-vous un transfert en 4×4 ? les chameliers devront-ils partir avant vous ?
– de la saison
– etc…

Ne cherchez pas le prix le plus bas. Vous en trouverez, c’est sûr, mais au détriment de la qualité, de votre sécurité… ou de la rémunération des chameliers.

La réservation

Je vous conseille de réserver cette excursion à l’avance auprès d’une agence de voyages locale afin que son organisation ne soit pas du vite-fait, mal-fait.
La plupart des agences ont maintenant des sites internet.

Pour votre sécurité, je vous déconseille très fortement de partir avec un prétendu « guide », espèce en voie de multiplication à Douz et environs. Toute sortie dans le désert est très réglementée. Seules les agences de voyages sont habilitées à les organiser.

Se rendre à Douz à partir de Djerba

  • L’agence de voyages organisant votre nuit dans le désert peut également s’occuper de vos déplacements, généralement en 4×4. Vous serez tranquille, vous aurez aussi droit à des visites sur la route. Mais si vous n’êtes que 2 ou 3, cela revient cher.
  • Aucun transport en commun direct. Vous devez vous rendre en bus ou louage (taxi collectif) jusqu’à Gabès, puis en louage jusqu’à Douz, via Kebili. Vous vous en sortirez pour moins de 10 € par personne et les rencontres sont souvent sympathiques. Par contre, la durée du trajet est aléatoire, en fonction du remplissage du louage (mais vous pouvez aussi payer plusieurs places). A ne prévoir que si vous partez le matin.
  • Entre les deux, la location de voiture que vous pourrez réserver sur place ou sur internet avant votre voyage.

 

Je pourrais vous en parler des heures. Là, c’est vraiment ma spécialité.
Si vous avez des questions, si vous hésitez, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me joindre directement par mail.

Vos recherches :

désert; ksour tataouine; tente desert; escapade sahara;

Laissez un p'tit mot !