Saint-Valentin : déclaration d’amour à ma Tunisie

Je t’ai connue pour la première fois, j’avais 20 ans. Tu ne m’as pas laissée indifférente, mais j’étais jeune et avide de découvrir d’autres pays, d’autres continents, d’autres cultures.

Je suis revenue bien plus tard, à une date qui dénotait déjà quelque chose de spécial : en l’an 2000 !  Je ne t’ai pas abordée par la mer cette fois-ci, ta face « publique » que tu dévoiles à tous. Non, ce que je voulais, c’était te connaitre toi, de l’intérieur. Tout au moins une facette de cet intérieur, on est tous si multiple !

 

ma Tunisie multiple

© Dalila Yakoubi

 

Ca a été… le coup de foudre

Alors, j’ai choisi d’aller à la découverte d’un de tes recoins les plus secrets : le désert, en compagnie des hommes qui le connaissent, qui y sont nés, qui y ont vécu, même s’ils sont maintenant sédentarisés. Ça a été… le coup de foudre !

Coup de foudre pour les lieux – comment ne pas tomber amoureux de tes paysages grandioses ! – et coup de foudre surtout pour ce peuple de ton désert, son essentiel, sa simplicité, sa chaleur humaine. C’est là que tout a commencé, tu te souviens ?

 

 

Comme une histoire d’amour

La distance nous séparait mais tu restais dans mon cœur et je revenais te voir dès que c’était possible. Je remportais à chaque fois un peu de toi, un peu de ton sable. Et surtout, je préparais mon départ définitif de France pour te rejoindre. Juillet 2002, enfin…

Comme une histoire d’amour qui commence, je ne te voyais qu’avec des yeux passionnés. Le ciel était bleu, le soleil brillait, la vie était belle, tu n’avais que des qualités…

Comme une histoire d’amour qui se prolonge, le quotidien m’a peu à peu ouvert les yeux. Le ciel était toujours bleu, le soleil brillait toujours, mais tu avais – aussi – des défauts…

 

ma tunisie - the au sahara

Le thé, moment de partage

 

Déja plus de 10 années ensemble…

J’aurais pu repartir, mais j’ai choisi de rester auprès de toi, ma Tunisie. J’ai choisi de mieux te connaitre, de mieux te comprendre, avec des yeux moins emplis de passion aveugle, mais plus objectifs, plus justes.

Tout en gardant le premier nid, Douz, au pied des sables, je suis partie à la découverte de tes autres coins secrets, tes montagnes ocre et tes villages berbères, tes montagnes vertes et ses forêts, tes côtes sauvages et tes îles, tes oasis, tes oliveraies et tes plaines fertiles, les ruines antiques et les monuments que t’ont laissés d’anciens habitants, tes médinas et ses artisans, tes artistes et tes grands hommes. Je suis partie à la découverte de tes peuples, de leur culture et traditions, si différents du Sud au Nord, si différents de l’Est à l’Ouest, si riches de leurs différences.

Ainsi, au fil du temps, au fil des découvertes, j’ai appris à mieux te comprendre, chaque fois plus profondément, même si je sais qu’on ne connait jamais quelqu’un complètement. J’ai changé aussi auprès de toi, forcément, après tant d’années passées ensemble. Je suis heureuse d’être riche de ce que tu m’as apporté.

 

… avec du bon et du moins bon

Oh, le ciel n’est pas toujours resté bleu… Nous avons vécu des moments merveilleux tous les deux, mais aussi d’autres plus difficiles et quelques heurts où je t’ai détestée.

Mais tout cela, tout ce bon et ce moins bon que nous avons vécu ensemble, a consolidé nos liens. J’ai accepté tes défauts, tu as accepté les miens. Jamais tu ne m’as fait sentir que j’étais une étrangère, jamais tu ne m’as reproché de garder ma culture occidentale pourtant parfois à l’encontre de tes traditions, jamais tu ne m’as reproché de ne toujours pas parler ta langue, jamais tu ne m’as fais sentir que mon pays t’avait colonisée et que ses gouvernements actuels commettaient parfois des impairs envers toi.

 

ma tunisie bonjour

© All rights reserved Ghofrane Hasnaoui

 

… pour le pire et le meilleur

J’étais auprès de toi il y a 2 ans quand tu t’es soulevée, j’ai vécu ta colère, ta joie, tes espoirs. Tout ça a chamboulé notre vie, mais on croyait que c’était pour du mieux ! J’ai vécu tout le chemin que tu as parcouru depuis, les hauts, les bas.  Aujourd’hui tu souffres et je souffre avec toi. Aujourd’hui tu combats et je combats avec toi, indirectement, à ma façon.

Le chemin risque encore d’être long et semé d’embûches. Oh, ce n’est pas que le tien ! Regarde celui de mon pays et des autres pays d’Europe qui s’enfoncent dans la pauvreté, la violence, la peur de l’autre. Regarde celui de tous ces pays en guerre qui n’ont rien demandé. Oui, le chemin risque encore d’être long et semé d’embûches, mais derrière l’image apparente se cache ce qui fait ta force et ce qui fait que, ceux qui te connaissent et ceux qui te découvrent, t’aiment et te soutiennent.

 

Un cœur ouvert

Ta force, c’est de former une famille. Une grande famille et d’une riche diversité. Bien sûr, comme dans toute famille, il y a des avis différents, des disputes, des concessions, des réconciliations.  Le loup, Blanche Neige et les 7 nains, un vilain petit canard, la chèvre de monsieur Seguin. La cohabitation n’est pas toujours facile…

Mais ta force, c’est de former une famille capable d’oublier les griefs et de surmonter les difficultés en se réunissant autour des mêmes valeurs, celles que tu transmets depuis des générations : des valeurs humaines de paix, d’ouverture, de tolérance et de solidarité.

Alors, même si aujourd’hui de vieux démons refont surface et cherchent à prendre le devant de la scène, elles n’évinceront pas tes valeurs profondes.  Elles sont là, bien là, ancrées dans la vie quotidienne et je les vois chaque jour.

Et c’est pour ça que, malgré tes défauts, je t’aime, ma Tunisie.

 

ma tunisie fillette

 

Photos glanées sur le net, avec ou sans auteur. Merci aux artistes.

 

 

 

Vos recherches :

texte love damour avec longe tunisien;

9 Comments

  1. Vraiment touchant……

  2. Merci pour ce bel article qui résume ma propre expérience de la Tunisie. Je suis aujourd’hui mariée à un homme des sables, de Douz après six années de découverte de ce pays profond et magique. Mes amitiés à vous !

  3. Merci pour votre mot, Montreau et Ghislaine. Je suis sûre que nous sommes nombreux à aimer ainsi la Tunisie…

  4. MEIRVEILLEUX ARTICLES .D AMOUR ET D ESPOIR .LA TUNISIE RENAITRE .DU SONDRE .C LA TERRE DE PAIX ET DE COHABITATION ET ELLE RESTERA TJRS

    • Merci Ali :). Oui, un jour ou l’autre, elle retrouvera ses vraies racines.

  5. voyage en décembre dernier pour ne pas passer de fetes en france (décès de mon mari …) mais la tunisie n’était pas mon 1er choix ..j’y suis allée avec quelques appréhensions mais les premières mns en contact avec nos amis sur place guide chameliers et cet envoutant désert m’ont conquis à jamais : moments de vie inoubliables remplis d’étoiles ; une aide précieuse pour les étapes futures de ma nouvelle vie … oui je reviendrais ; les contacts que je garde sur place sont riches d’amitié et d’une belle philosophie de vie que je ne retrouve pas en france !!! a bientot inch’allah Bénédicte

    • Merci Bénédicte pour ce beau témoignage.
      C’est fou comme les appréhensions partent d’elles-mêmes dès que l’on pose les pieds dans le sud tunisien ! Une sérénité due à cette belle philosophie de vie et toute la chaleur humaine qui s’en dégage, certainement…
      A bientôt, Christine

  6. Juste magnifique ton texte. Ce que j’aime beaucoup c’est que dans les meilleurs moments, comme dans les pires, tu restes et tu t’attache à ce pays. Beaucoup de personnes devraient s’en inspirer. Merci à toi pour ce partage et cette motivation envers la Tunisie, j’espère qu’elle continuera de te le rendre.

    • Merci Tunimaal :). Je crois qu’il est difficile de connaître la Tunisie, de côtoyer les Tunisiens et de ne pas s’y attacher… Je suis loin d’être la seule, autant parmi les expatriés que chez les voyageurs qui reviennent et reviennent.
      Merci à toi de nous faire voyager au Japon !

Laissez un p'tit mot !